Attaque de Garissa: un des assaillants identifié, l'enquête progresse

Alors que le Kenya entame sa deuxième journée de deuil national à la suite de l’attaque à Garissa qui a fait 148 morts, l'enquête progresse. Les forces de sécurité ont annoncé avoir identifié l'un des quatre assaillants. Il s'agit d'un jeune Kényan, Abdirahim Abdullahi, étudiant en droit, soupçonné d’avoir rejoint la Somalie depuis 2013.



L'homme identifié s'appelle Abdirahim Abdullahi. D'ethnie somali, il est originaire de la région de Mandera, dans l'extrême nord du Kenya. Diplômé de l'université de droit de Nairobi, il était promis à un brillant avenir, selon un de ses proches. Son père, un responsable local d'une circonscription de Mandera, avait signalé sa disparition aux autorités. Le jeune homme était soupçonné d'avoir rejoint la Somalie  depuis 2013.

En parallèle, les forces de l'ordre interrogent depuis samedi cinq suspects, un Tanzanien et quatre Kényans, tous complices présumés. Selon le ministère de l'Intérieur, deux ont été arrêtés à l'intérieur de l'université. L'un d'eux a été retrouvé caché dans le plafond des bâtiments en possession de grenades. L’autre est un gardien qui aurait facilité l'entrée des terroristes. Les trois autres ont été interpellés alors qu’ils tentaient de fuir vers la Somalie, selon les enquêteurs.

Des recherches sont aussi en cours dans le sud-ouest du pays, où deux étudiants de l'université d'Egerton ont été arrêtés après avoir proféré des menaces d'attaques terroristes sur Internet contre leur établissement. Un troisième homme est lui toujours recherché pour des faits similaires. Une récompense de 20 000 euros a été offerte pour sa capture.


Rfi.fr

Lundi 6 Avril 2015 - 09:37



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter