Attaque de Grand-Bassam: Conseil de ministres extraordinaire

C'est la première fois que la Côte d'Ivoire est visée par des attentats jihadistes. Dans la station balnéaire de Grand-Bassam, à une quarantaine de kilomètres d'Abidjan, ce dimanche, un commando lourdement armé a ouvert le feu sur la plage visant au total trois hôtels. Le bilan est lourd : 16 morts, dont 14 civils et 2 membres des forces de l'ordre. Ce lundi, le gouvernement veut montrer sa réactivité et sa fermeté.



Ce lundi, le président Alassane Ouattara réunit un Conseil des ministres extraordinaire. Les autorités ivoiriennes dès l’attaque connue à Grand-Bassam  se sont mises en action. L’intervention des forces spéciales, des commandos spéciaux, a été très rapide et directe contre les assaillants. Aussitôt, un comité interministériel conduit par le ministre de l’Intérieur Hamed Bakayoko et le ministre de la Défense Alain-Richard Donwahi s’est mis en place.

Le mot d’ordre du jour de ce Conseil des ministres sera de comprendre comment ces jihadistes ont pu frapper à Grand-Bassam, si tous les terroristes ont été bien neutralisés et s’ils ont bénéficié d’aide ou de complicité pour perpétrer leur crime. L’autre question est de savoir comment augmenter encore, si tant est que ce soit possible, le degré de vigilance et les moyens pour prévenir de nouvelles attaques terroristes.

En la matière, il faudra comme à chaque fois faire appel à une coopération, avec le G5-Sahel par exemple, mais aussi les autres pays de la sous-région qui ne sont finalement pas exemptés de menaces terroristes. On peut aussi compter, en Côte d’Ivoire, sur la coopération des pays occidentaux pour contenir cette menace. Ce sera sûrement l’objet des échanges qui auront lieu demain mardi lors de la venue des ministres français des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault, et celui de l’Intérieur Bernard Cazeneuve.

Source: Rfi.fr



Lundi 14 Mars 2016 - 11:11



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter