Attaques contre le président: Idrissa Seck veut-il s’accaparer du statut de chef de l’opposition?

Ayant réaffirmé son ancrage dans la coalition Benno Bokk Yaakaar, hier jeudi lors de la cérémonie marquant le 53ème anniversaire de l’accession à la souveraineté internationale du Sénégal, à Thiès, le leader de Rewmi, ne rate toutefois aucune occasion de rappeler au président Sall ses promesses de campagne électorale. Par cette stratégie, l’ancien premier ministre ne cherche-t-il pas prendre les commandes de l’opposition inexistante depuis le 25 mars dernier ?



Attaques contre le président: Idrissa Seck veut-il s’accaparer du statut de chef de l’opposition?
En effet, mis à part les soubresauts et autres attaques politico-judiciaires d’anciens dignitaires  du Parti Démocratique Sénégalais (PDS) dans l’affaire de l’enrichissement illicite, l’opposition est aux abonnés absents.
Prenant conscience de cette situation, le maire de Thiès veut occuper ce terrain vacant. Si on en croit une source qui balance à nos confrères de l'Observateur, «le président de Rewmi sait bel et bien que Benno Bokk Yaakaar a presque atteint ses limites, toute perfusion en vue de le maintenir en vie jusqu’en 2017 est sans avenir voire illusoire». Partant de ce principe, le candidat le plus en vue en 2007 pour la succession de Wade, veut coûte que coûte se réconcilier avec le peuple sénégalais et s’attirer leurs faveurs en 2017, poursuit-elle.
Autrement dit, l’ancien premier ministre de Wade est le premier dans la coalition BBY à attirer l'atterntion sur les sérieuses préoccupations des populations.


Vendredi 5 Avril 2013 - 13:17



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter