Attaques des libéraux contre Moustapha Niasse : l'Afp apporte la réplique

Les attaques contre le Président de l'Assemblée nationale Moustapha Niasse concernant la gestion du différend entre Modou Diagne Fada et Aida Mbodj a provoqué une levée de boucliers chez les progressistes. En effet les responsables de l'Afp soutiennent que la crise qui secoue le Pds résulte de profondes dissensions internes.



Attaques des libéraux  contre Moustapha  Niasse : l'Afp apporte la réplique
La sortie des libéraux qui dénoncent les violations par Moustapha Niasse du règlement  intérieur a mis dans tous leurs états ses partisans. Ainsi, au terme de leur rencontre, le Comité Stratégie et Actions (CSA) de l’Alliances des Forces du Progrès (Afp) a dénoncé avec véhémence les agissements des libéraux  et accusent  ces derniers d’être à l’origine de la crise qui secoue leur formation politique. Selon Khaly Sèye et compagnie « ni le bureau de l’Assemblée nationale, ni Moustapha Niasse ne sont responsables de la situation qui règne au Pds.

De l’avis des camarades de Khaly Sèye, cette cacophonie est la conséquence de l’action d’un homme Abdoulaye Wade qui ne conçoit son rapport avec l’autre que sous l’angle de la domination dans une formation devenue-Parti instrument. Dans ce dossier, le Président Niasse et le bureau ont fait preuve de courage et ont pris leurs responsabilités en appliquant le Règlement intérieur de l’Assemblée nationale en son article 22. Pour les progressistes  « la gestion de cette affaire par  le bureau de l’Assemblée nationale témoigne de l’engagement du bureau à œuvrer pour le bon fonctionnement  de l’institution » martèle  Khaly Sèye.       

Khadim FALL

Samedi 17 Octobre 2015 - 09:51



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter