Attentat d'Istanbul: l'étau se resserre autour du principal suspect

En Turquie, l’enquête se poursuit toujours pour retrouver le tireur de la discothèque Reina, qui a fait 39 morts et plus de 60 blessés le soir du Nouvel An à Istanbul. L'enquête est très difficile, selon les autorités turques qui ont relevé les empreintes de l’assaillant et qui sont vraisemblablement sur une piste, celle d’un jihadiste, peut-être originaire d’Asie centrale, qui est toujours en cavale trois jours après ce massacre mené au fusil d’assaut.



Attentat d'Istanbul: l'étau se resserre autour du principal suspect
On en sait un peu plus sur le profil du tireur, même si les autorités sont restées très discrètes jusqu’à maintenant. On parle dans la presse, notamment, d‘un homme qui aurait combattu avec l’organisation Etat islamique en Syrie ou en Irak, un professionnel des armes à feu, en raison notamment de son sang-froid et de son mode opératoire dans la discothèque Reina.

Jusqu’à maintenant, seize suspects ou complices potentiels ont été placés en garde à vue, notamment deux hommes qui ont été arrêtés à l’aéroport d’Istanbul mardi midi, alors qu’ils étaient sur le point de quitter le pays.

Les autorités turques privilégient l’hypothèse d’une cellule de Daech originaire d’Asie centrale. Une cellule qui pourrait d’ailleurs avoir été derrière un autre attentat, l’attentat kamikaze qui avait fait plus de 40 morts à l’aéroport Atatürk en juin dernier. Selon plusieurs médias, la majorité des personnes placées en garde à vue sont également originaires de cette région.

rfi.fr

Ousmane Demba Kane

Mercredi 4 Janvier 2017 - 07:12



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter