Attentat de Boston: les suspects détenaient six bombes et des armes à feu

Les deux frères soupçonnés de l'attentat du marathon de Boston avaient en leur possession six bombes, une arme de poing et un fusil lors de la course poursuite dans la nuit de jeudi à vendredi qui a coûté la vie à Tamerlan Tsaranev, selon la police.



Attentat de Boston: les suspects détenaient six bombes et des armes à feu

"Ils avaient au moins six bombes", a déclaré samedi Edward Deveau, le chef de la police de Watertown, dans la banlieue de Boston, lors d'une entretien avec CNN.

"Nous avons retrouvé une cocotte-minute" qui a provoqué une "importante explosion durant l'échange de coups de feu", a ajouté le policier, précisant que les enquêteurs avaient également retrouvé deux grenades artisanales, deux autres engins explosifs que les fuyards n'étaient pas parvenus à activer ainsi qu'un autre dispositif abandonné dans leur voiture.

Les deux frères possédaient également "une arme de poing et un fusil", a ajouté le policier.

Au cours de cette course poursuite initiée peu après que les deux frères eurent tué un policier sur le campus de Massachussetts Institute of Technology (MIT) de Cambridge, "plus de 200 coups de feu ont été échangés en l'espace de 5 à 10 minutes", a précisé Edward Deveau.

Le policier a raconté comment Tamerlan Tsarnaev avait surgi de la pénombre et "s'était avancé en tirant sur les policiers qui cherchaient à se rapprocher". Une fois à court de munitions, deux ou trois policiers ont essayé de le neutraliser en lui passant les menottes, mais le cadet, à bord d'une Mercedes noire, a alors fait une marche arrière dans leur direction.

"L'un des policiers a crié attention!', a poursuivi Devau. "Ils se sont écartés et il a roulé sur son frère et traîné son corps sur quelques mètres".

Selon Edward Devau, Tamerlan est mort sur place mais ce n'est qu'à l'hôpital où Djokhar a été admis vendredi soir, qu'il a été déclaré mort par les médecins.

Le cadet, qui a été blessé dans l'échange de coups de feu, s'est enfui au milieu des tirs et deux à trois rues plus loin a "abandonné sa voiture et a disparu dans la nuit. Puis nous avons perdu contact avec lui". Ce n'est que 24 heures plus tard que la police a interpellé le jeune homme, réfugié dans un bateau entreposé dans un jardin de Watertown

Source: france24.com



Samedi 20 Avril 2013 - 21:00



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter