Attentats à Bruxelles: le point sur l'enquête

Bruxelles a été frappée mardi 22 mars par deux attentats terroristes revendiqués par l'organisation Etat islamique. Les assaillants ont frappé à deux endroits différents : l'aéroport international de Zaventem, d’une part, et la station de métro de Maelbeek, dans le quartier européen, d’autre part. Le bilan provisoire fait état de 34 morts et de 200 blessés au total. Au moins deux kamikazes sont morts. Un troisième suspect est activement recherché.



Mardi dans la nuit, les forces de l’ordre belges poursuivaient des perquisitions et des fouilles dans la région bruxelloise et un peu partout dans le pays pour essayer de retrouver les auteurs des attaques, revendiquées par le groupe Etat islamique.
 
 « Diverses perquisitions sont en cours à plusieurs endroits du pays, plusieurs témoins sont également entendus », précisait le procureur fédéral belge Frédéric Van Leeuw en début de soirée, expliquant que trois juges d'instruction antiterroristes étaient mobilisés pour l'enquête sur ces attentats.
 
L’une de ces perquisitions, dans la commune de Schaerbeek, a permis, selon la police, de découvrir un engin explosif, des produits chimiques ainsi qu’un drapeau du groupe Etat islamique. L'engin explosif contenait des clous, un détail similaire aux attaques de mardi matin, puisque selon les médecins, les blessés présentaient de sblessures causées par des petites pièces métalliques, rapporte notre envoyé spécial à Bruxelles, Pierre Olivier.
 
Deux kamikazes à l'aéroport, un suspect « activement recherché »
 
Deux des bombes qui ont explosé mardi à l'aéroport de Bruxelles ont « probablement » été déclenchées par des kamikazes et la police recherche « activement » un troisième suspect, a indiqué le procureur fédéral belge.
 
Les autorités belges ont diffusé une capture d'écran de vidéosurveillance sur laquelle figurent trois suspects des attentats contre l'aéroport international de Zaventem. Les deux premiers, aux cheveux foncés, apparaissaient sur l'image la main gauche gantée de noir, poussant des chariots portant des valises noires. « Ils sont venus en taxi avec des valises, leurs bombes étaient dans les valises », a précisé le bourgmestre de Zaventem.
 
Le troisième homme, recherché, porte une veste et une chemise claires, des lunettes sous un bob noir, et pousse également un chariot avec un gros sac noir. « Il est suspecté d'avoir commis l'attentat », écrit la police fédérale belge sur l'avis de recherche diffusé sur son site internet, en demandant à la population des renseignements ou des images pouvant contribuer à son identification. La bombe contenue dans le sac retrouvé n'a pas explosé.
 
Le parquet de Paris a également annoncé l'ouverture d'une enquête en france puisque huit Français ont été blessés dans les attentats de Bruxelles. Le FBI doit se rendre à Bruxelles ce mercredi également. Des Américains figurent parmi les victimes.


Source: Rfi.fr


Mercredi 23 Mars 2016 - 06:54



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter