Attrait devant le Conseil de discipline : Ousmane Sonko se dit «prêt à perdre son emploi»

L’inspecteur des Impôts et domaines par ailleurs leader du parti Pastef, les Patriotes se dit nullement ébranlé par la mesure de suspension dont il est victime de la part de sa hiérarchie en l’occurrence le ministère de l’Economie des finances et du Plan. Ousmane Sonko se dit prêt à perdre son emploi pour poursuivre son combat.



Attrait devant le Conseil de discipline : Ousmane Sonko se dit «prêt à perdre son emploi»
Le leader du parti Pastef poursuit son combat. Ousmane Sonko dénonce ainsi, «une tentative de museler tous les Hauts fonctionnaires de ce pays». Attrait devant le Conseil de discipline pour trancher sur les agissements de ce dernier, l’inspecteur Sonko se dit pas du tout ébranlé par ce conseil de discipline « je suis prêt à perdre mon emploi s’il le faut »
 
L’inspecteur des Impôts et domaines s’insurge contre la démarche du pouvoir de Macky Sall «nous avons, en face, un régime extrêmement carrant, limité, et qui, à chaque fois qu’il est acculé, qu’il est dos au mur, essaie de faire de la diversion. Tantôt, on parle d’une affaire privée qui concerne Abdoul Mbaye, qui n’a rien à voir avec la politique, tantôt c’est Mme Nafi Ngom Keita qui est limogée», fulmine Mr Sonko.
 
Et, ne serait-ce que pour cela il urge de poursuivre le combat «Ne serait-ce que, pour ce principe, nous allons mener le combat jusqu’au bout. Et je suis prêt à perdre mon emploi», avertit-il dans les colonnes du Populaire.
 
A l’en croire, le pouvoir fait de la diversion : «On s’amuse à faire des attaques personnelles. Hier, c’était les 74 milliards d’Idrissa Seck, pour couvrir la libération nébuleuse de Karim Wade».

Khadim FALL

Dimanche 14 Août 2016 - 10:51



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter