Attribution à Gemalto du marché de 9,2 milliards-Le ministère des Transports terrestres au cœur d’un marché douteux

L’attribution du marché de 9,2milliards de CFA au groupement Gemalto/Face technologies fait grincer des dents au niveau des autres soumissionnaires à ce marché de pose de plaques sécurisées d’immatriculation sécurisées, mais aussi de la gestion des titres de transport routiers biométriques sécurisés.



Attribution à Gemalto du marché de 9,2 milliards-Le ministère des Transports terrestres au cœur d’un marché douteux
 L’attribution à Gemalto du marché de 9,2 milliards de francs CFA pour la numérisation des titres, la production et la pose de plaques d’immatriculation sécurisées n’a pas fait que des heureux auprès des soumissionnaires. En effet après son attribution à Gemalto les autres soumissionnaires au nombre de six (6) qui avaient participé à l’appel d’offres sur le marché pour la numérisation des titres n’excluent pas de contester la décision auprès de l’Autorité de régulation de régulation des marchés publics (ARMP).

Selon le journal Libération qui donne l’information, les soumissionnaires estiment que toutes les procédures n’ont pas été respectées. La même source  qui a mis la main sur le procès-verbal précise que pour être éligible chaque candidat devait formuler son offre, fournir une garantie de 337 millions de francs CFA, indiquer sa banque et, surtout communiquer un échantillon de plaques d’immatriculation et un spécimen.

Toujours selon Libération, «tout le monde s’est conformé à ces exigences sauf Gemalto, l’entreprise adjudicataire du marché. Et l’affaire risque d’être dénoncée au niveau de l’autorité contractante, le ministère des Transports, et devant l’Armp».

Khadim FALL

Mercredi 27 Juillet 2016 - 09:46



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter