Attribution de Licence 4Génération : la Sonatel tient sa 4G à 32 milliards de CFA

C’est officiel l’Etat du Sénégal cède à la Sonatel la Licence 4G à trente-deux milliards (32) de FCFA, assortie de l’obligation de démarrer les opérations dans un délai de deux mois. Une attribution de la fréquence de la 4G qui coïncide avec l’arrivée à expiration de la concession de Sonatel. En effet, Sonatel a accepté de débourser 100 milliards de CFA dont 32 milliards pour la 4G et les 68 milliards restants entrent dans le renouvellement de sa concession qui est arrivé à terme. L’annonce a été faite aujourd’hui par le Directeur général de l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes Abdou Karim Sall.



Attribution de Licence 4Génération : la Sonatel tient sa 4G à 32 milliards de CFA
C’est l’épilogue du bras de fer entre l’Etat du Sénégal et la Sonatel à propos de l’attribution de la licence 4génération. Selon les explications du Dg de l’ARTP « la société de téléphonie vient d’acquérir la licence 4G tant convoitée en payant à l’Etat du Sénégal la somme de trente-deux (32) milliards de nos francs, une acquisition assortie de l’obligation de démarrer la commercialisation dans deux mois à compter de la signature de l’assignation des fréquences ».

Autres précisons de taille faites par le directeur de l’ARTP c’est l’obligation du concessionnaire, d’assurer la couverture de 90% du territoire dans une durée de trois ans maximum, une nouveauté qui va entrer dans les cahiers des charges. Abdou Karim Sall a aussi annoncé le renouvellement de la concession de SONATEL « l’Etat du Sénégal vient de signer pour 17 mois et pour 68 milliards», a ajouté M. Sall.
Pour le Dg de l’ARTP, la Sonatel qui vient d’acquérir la 4G se doit également de couvrir différents axes routiers du pays. Il s’agit, de l’axe routier Dakar-Kaolack-Tamba, long de 457 km, de Ziguinchor-Sédhiou-Nioro du Rip-Kaolack (302 km), de l’Autoroute Ila-Touba (113 km).
Poursuivant son propos le Dg de l’ARTP a fait savoir qu’en termes de couverture du territoire, a insisté Abdou Karim Sall, le concessionnaire doit couvrir d’ici cinq ans, l’ensemble des zones frontalières habitées du Sénégal dont le nombre d’habitants est supérieur ou égal à 200.

Interpellé sur le choix porté sur la Sonatel de lui céder la 4G à trente-deux milliards de CFA, Abdou Karim Sall a soutenu « qu’il existe une équité dans l’attribution et l’établissement des licences au Sénégal. Ajoutant que le rôle de l’Autorité de régulation des Télécommunications et des Postes c’est d’être à égale distance avec les autres opérateurs. Nous pouvons donner la 4 G à Tigo ou à Expresso s’ils acceptent de remplir toutes les conditions qui se trouvent dans le cahier des charges », a-t-il précisé. D’ailleurs, il a indiqué que les négociations sont avec Tigo et Expresso dans le cadre l’attribution de la 4G.
Pour sa part, le président de l’Association des consommateurs du Sénégal (ASCOSEN), Momar Ndao a salué cette décision qu’il qualifie de prouesse de l’Etat du Sénégal qui a décidé de vendre la 4G à 32 milliards de nos francs.
 
De l’avis toujours de Momar Ndao d’ASCOSEN, « la 4 G n’est pas un luxe, mais une « nécessité » pour l’ensemble des citoyens sénégalais. C’est pourquoi, invite l’Etat par le biais de l’ARTP a encore œuvrer pour une meilleure qualité des réseaux car à l’en croire depuis que le Sénégal a accédé à la téléphonie mobile en 1998, il continue d’exister encore des trous qui ne sont pas encore couverts sur l’autoroute à hauteur de Pikine. Et, il temps selon lui, de résoudre définitivement ce problème surtout avec la 4G qui sera opérationnel dans deux mois.
 

Khadim FALL

Mardi 21 Juin 2016 - 13:24




1.Posté par Omar le 22/06/2016 10:20
« l’Etat du Sénégal vient de signer pour 17 mois et pour 68 milliards», La durée de la nouvelle concession est de 17 ANS

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter