Au Barça et sans Messi, Neymar a changé de dimension

L'attaquant démontre depuis quelques matches qu'il est parfaitement à même de faire oublier l'absence de Messi au Barça. Il incarne plus que jamais l'avenir.



Y-a-t-il une vie sans Messi ? Cette question, tous les supporters du FC Barcelone doivent assurément se la poser, même si, à l'heure actuelle, rien ne présage un départ prochain de la star albiceleste. Pendant de longues années, la réponse à cette interrogation ne faisait pas l'ombre d'un doute. Mais, aujourd'hui, la certitude d'une équipe catalane en souffrance suite à un départ de la Pulga n'est plus aussi évidente. Et pour cause : la Messi-dépendance n'est plus aussi flagrante et les dernières sorties des Blaugrana en attestent. La bande à Luis Enrique a remporté l'ensemble des cinq matches disputés sans sa vedette et un certain Neymar a fait en sorte que l'absence du quadruple Ballon d'Or passe quasiment inaperçue.
Sans Messi à ses côtés, il est plus efficace
Les pro-Messi, et ils sont à coup sûr très nombreux, ne seront peut-être pas d'accord, mais la défection de la Puce à ce stade de la saison est un mal pour un bien pour sa formation. Déjà, et c'est tout sauf une banalité, l'intéressé a la possibilité de souffler un peu au bout de presque quinze mois de compétition sans interruption. Et puis l'équipe catalane apprend à évoluer sans lui et des joueurs se voient confier une partie des responsabilités qu'il endossait. Et notamment Luis Suarez et Neymar. Plus que l'Uruguayen, dont les tâches n'ont que partiellement évolué ces dernières semaines, c'est surtout le Brésilien qui a été contraint d'en faire encore un peu plus. Avec succès.
Lors de ses six premières rencontres de la saison avec le Barça et Messi sur le terrain, Neymar avait inscrit un total de trois buts et n'avait offert aucune passe décisive. A partir du match contre Leverkusen, l'international auriverde est devenu beaucoup plus efficace avec cinq réalisations et quatre offrandes qui ont abouti à des buts. D'autre part, depuis le début du mois d'octobre, il ne se passe pas un match sans qu'il se montre décisif. Evidemment, ces statistiques sont à relativiser puisqu'il y a surtout eu cette soirée contre le Rayo où le capitaine de la Seleçao était en état de grâce. Toutefois, les chiffres ne disent pas tout de l'excellente productivité qu'affiche dernièrement le numéro 11 blaugrana. Car, tout en étant plus efficace dans le dernier tiers du terrain, il s'est aussi rendu plus utile et plus disponible pour sa formation.

Il est moins réfractaire à l'effort
Depuis l'entame de la saison, c'est en l'absence de Messi que Neymar touche le plus de ballons. Et il n'y a pas que cela pour illustrer une participation plus importante du natif de Mogi das Cruzes au jeu de son équipe. Le Brésilien n'est pas vraiment réputé pour sa contribution à la récupération du cuir. Or, contre Bate et face à Eibar, dimanche, il s'est respectivement rendu auteur de six et quatre ballons récupérés. Sa moyenne globale dans ce domaine n'étant que de 3.72, il est difficile de n'y voir qu'une simple coïncidence, même si on se gardera, d'un autre côté, d'annoncer une vocation nouvelle.
Tout en tirant plus au but (21 tentatives au but lors des cinq derniers matches, contre 17 lors des six premiers), Neymar est donc plus actif sur le terrain. Et, il est aussi plus altruiste. On a pu le constater contre Borisov, où son compteur de passes a atteint les 64 unités (dont 52 réussies). Son record sur la saison 2015/2016. D'aucuns relèveront que l'adversaire en face n'avait pas le niveau d'un Séville ou d'un Atletico, mais cela reste significatif. Neymar est orphelin de son partenaire d'attaque, mais il ne va visiblement pas s'en plaindre, même s'il y a aussi le revers de la médaille : à présent, il a droit à une surveillance plus accrue de la part des défenses adverses. Face à Eibar, le Rayo et Séville, il a été victime de sept fautes et c'est le double des irrégularités qui ont été commises sur lui lors de sept autres matches qu'il a livrés à l'occasion de la saison en cours.
L'après-Messi n'est plus aussi redouté
Rien ne dit qu'avec le retour du prodige argentin, Neymar ne va pas poursuivre sur sa lancée et qu'en compagnie de Luis Suarez, ils ne vont pas affoler les compteurs comme ils l'ont fait tout au long de l'exercice écoulé. En parallèle, il n'est pas interdit de décréter que le Brésilien a un poids plus important au sein de l'équipe catalane et qu'il n'est plus cet attaquant timide qui avait débarqué au Camp Nou sur la pointe des pieds. La preuve; durant l'indisponibilité de deux mois qu'a connu Messi en 2013-14, il s'était montré nettement moins à son avantage, au point où les observateurs s'étaient alors interrogés si, de par son statut de star mondiale en devenir, il y avait vraiment de la place pour lui dans ce Barça, qui par le passé a vu de nombreux grands joueurs faillir à leur mission parce qu'avec Messi à leurs côtés, ils ne parvenaient pas à se libérer totalement et exploiter tout leur potentiel.
Aujourd'hui et sans dénaturer son jeu, Neymar a su mettre à profit ses qualités tout en se mettant au service du collectif et donc de Messi. Et s'il est arrivé à le faire dans ces circonstances, il n'y a aucune raison pour qu'il ne le fasse pas le jour où l'ombre envahissante de l'Argentin ne sera plus là, si tant est, bien sûr, que ce jour-là arrive. Et s'il existe encore une part de scepticisme à ce sujet, elle sera définitivement levée dans le cas où Neymar venait aussi à briller sans Messi, comme il le fait actuellement, lors des matches à gros enjeux d'ici à la fin de la saison. 
Avec Goal
 

 


Mercredi 28 Octobre 2015 - 10:20



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter