Au Liban, le procès de Michel Samaha a été reporté au 3 décembre

Le procès de cet ancien ministre, considéré comme un proche de Bachar el-Assad, devait s'ouvrir ce jeudi devant un tribunal militaire. Michel Samaha est accusé de «transport d'explosifs de Syrie au Liban dans le but de tuer des personnalités libanaises». Un chef d'accusation qui peut être sanctionné de la peine capitale. Le report a été décidé en raison de l'absence de son co-accusé, Ali Mamlouk, chef des services de sécurité syriens.




Rfi.fr

Jeudi 20 Juin 2013 - 14:08



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter