Au Sénégal, Atac s’ouvre au paiement à distance

Depuis le vendredi 10 juillet, trois points de vente de l’enseigne Atac à Dakar, filiale sénégalaise du groupe français de distribution Auchan, sont équipés du système de paiement d’Afrimarket. Grâce à cette solution, les Sénégalais de la diaspora peuvent, depuis la plateforme du service de cash-to-goods, payer directement pour leurs proches au pays des produits alimentaires dans les supermarchés d’Atac « au centre-ville, à Castor et à Yarakh », indique Afrimarket dans un communiqué.



Au Sénégal, Atac s’ouvre au paiement à distance
Opérationnel
« Cette extension de nos partenariats permet de bien densifier notre présence au Sénégal, et notamment aujourd’hui à Dakar. Le positionnement très intéressant du groupe Atac au Sénégal en termes d’offre et de prix, nous paraît très judicieux pour nos clients », a ajouté Aboubacar Silué, directeur général Afrique de l’Ouest de la start-up française.
Atac a ouvert son premier supermarché à Dakar le 4 juin dernier. La filiale d’Auchan, qui compte une demi-dizaine de magasins déjà opérationnels à Dakar, prévoit d’ériger trois grands magasins de 3 000 mètres carrés et six autres, de plus petites dimensions, dans la capitale du Sénégal.

Partenariats
 
Lancé en 2013, Afrimarket permet à la diaspora africaine résidente en Europe de payer directement pour des proches restés en Afrique des produits alimentaires, de santé, électroménager et construction. Au Sénégal, la start-up française est en partenariat avec des acteurs locaux tels que Hypermarché Exclusive (2 magasins dans la région de Dakar) et Sen Boutique (3 magasins). Afrimarket, qui offre ses services à Thiès depuis la semaine dernière, est également présent à Saint-Louis, Touba et Tambacounda.

 
Afrimarket compte 300 points de vente en Afrique de l’Ouest, principalement au Sénégal et en Côte d’Ivoire, où la plateforme s’est alliée aux chaînes Compagnie de distribution de Côte d’Ivoire et Prosuma, mais aussi au Bénin et au Togo.

 
La plateforme compte à son capital l’homme d’affaires français Xavier Niel et le Sénégalais Pap’Amadou Ngom, PDG de la société de services et de conseil en informatique Des Systèmes et des Hommes, ainsi que le groupe français des télécoms Orange.

Source Jeune Afrique
 


Lundi 13 Juillet 2015 - 11:32



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter