Au Soudan du Sud, l'ancien vice-président Riek Machar nie toute implication dans les combats à Juba



Dans un entretien au Sudan Tribune, Riek Machar nie l'existence d'une tentative de coup d'Etat dont l'avaient accusé les autorités. « Ce qui s'est passé à Juba est un malentendu entre membres de la garde présidentielle, au sein de leur unité. Ce n'était pas une tentative de coup d'Etat » déclare Riek Machar.

Rfi.fr

Mercredi 18 Décembre 2013 - 10:36



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter