Au cœur de milliards, l’homme d’affaires malien détenteur d’un passeport sénégalais arrêté

PDG d'une entreprise de bâtiment et de travaux publics, a été intercepté hier mercredi par les policiers français de l'Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales. Il est soupçonné d'être un maillon important dans une affaire de corruption liée à un contrat de plus de 42 milliards de F CFA. Il avait un passeport diplomatique sénégalais.



Empêtré dans une affaire de gros sous, Seydou Kane était détenteur de passeports diplomatiques gabonais, malien et sénégalais. Il est entre les mains des éléments de la police française qui l'ont intercepté à l'aéroport Roissy Charles De Gaulle. Seydou Kane est trempé dans une affaire qui mouille en même temps un proche du président Bongo. A la suite de l’interpellation à Paris de Maixent Accrombessi, Directeur de cabinet du Président Ali Bongo, un avis de recherche  visant l’homme d’affaires sénégalo-malien, Seydou Kane avait été lancé. Hier dans la matinée, l'homme d'affaires a été cueilli,. Malgré ses explications, et son « immunité », Seydou Kane a été embarqué dans un véhicule avant d’être placé en garde à vue à l’office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (Oclclif).
 

Les renseignements ont été intrigués par un virement de 300.000 euros effectuée par la société Mark en faveur d’une autre structure basée à Monaco du nom de Citp. Il se trouve que cette entité est géré par le sénégalo-malien, Seydou Kane, un intime de Maixent Accrombessi. Deux millions d’euros seront encore virés  à une autre structure, Aikm, bassée aux Bénin et dont le propriétaire n’est autre que le Directeur de cabinet du Président gabonais. Pour les enquêteurs, ces virements ne sont rien d’autres que les pots-de-vin versés par l’entreprise français pour graisser le Directeur de Cabinet d’Ali Bongo, détaille "Libération". 

Ibrahima Mansaly

Jeudi 19 Novembre 2015 - 08:35



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter