Au front le 20 septembre et 14 octobre: Le plan de bataille de l'opposition contre Macky

L’opposition va chauffer la rue le 14 octobre. Le Front pour la Défense du Sénégal/Mankoo Wattu Senegaal a décliné un plan de bataille pour faire face au pouvoir en place. Cette posture de front est adoptée pour dénoncer les atteintes aux libertés, les multiples forcings et autres actes de mal gouvernance notés depuis quelques années avec Macky Sall.



Le porte-parole du jour du Front et les autres plénipotentiaires des partis et mouvements membres de l'opposition
Le porte-parole du jour du Front et les autres plénipotentiaires des partis et mouvements membres de l'opposition
L’opposition semble vraiment décider à en découdre avec le pouvoir. Après plusieurs réunions pour mettre en place un cadre et s’entendre sur une démarche et plan de lutte, les leaders des partis et mouvements membres du Front contre Macky Sall a décliné son plan d’assaut.
 
La Conférence des leaders du Front pour la Défense du Sénégal / Mànkoo Wattu Senegaal en conférence de presse ce jeudi a fait savoir que les hostilités vont démarrer le 20 septembre. Le porte-parole du jour de la Coalition, par ailleurs, journaliste Mouth Bane et coordonnateur de «Jubanti Sénégal» a déclaré «nous allons vers des actions décisives et d’envergure».
 
Et de préciser : «le 20 Septembre prochain, l’opposition sénégalaise «Wattu Senegaal» va tenir sa première conférence de presse pour officialiser les documents que nous avons adoptés ce jour (code de conduite). Et le 14 Octobre prochain  nous allons organiser une marche nationale et internationale. Elle se tiendra dans la diaspora. Cette dernière a été saisie et va participer à cette manifestation que nous voulons donner un cachet international».
 
Mouth Bane de souligner que «les objectifs de ce plan d’actions sont de dénoncer les abus et les dérives du pouvoir de Macky Sall». Le journaliste d’être plus incisif : «nous ne sommes plus en face d’une dictature rampante, mais en face d’une dictature qui s’est véritablement installée dans ce pays».
 
Selon le porte-parole du jour : «les sénégalais ont versé de leur sang pour défendre la démocratie et ce n’est pas Macky Sall qui va la confisquer. Nous invitons donc tout le monde à sauver la démocratie».
 
Dans le même sillage, il a relevé que «les ressources publiques sont pillées. C’est la famille du président et de la belle famille qui sont citées». Mouth Bane de promettre qu’à travers ces actions d’envergure l’opposition va «corriger la situation, redresser l’Etat et le remettre sur de bons rails parce que selon lui  le président Sall a atteint un niveau de non-retour». 

Jean Louis DJIBA

Vendredi 16 Septembre 2016 - 08:00



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter