Au moins 19 pompiers trouvent la mort dans un incendie en Arizona

Dix-neuf pompiers ont trouvé la mort dans un incendie en Arizona, dimanche, dans le sud-ouest des États-Unis. Le bilan le plus lourd pour des pompiers américains depuis les attentats du 11 septembre.



Au moins 19 pompiers trouvent la mort dans un incendie en Arizona

Au moins 19 pompiers ont trouvé la mort dimanche en luttant contre un incendie en Arizona (sud-ouest des États-Unis), a annoncé le bureau du shérif du comté de Yavapai, un précédent bilan ayant fait état de 18 pompiers morts.

Les pompiers ont été tués en tentant de contenir les flammes sur la colline de Yarnell, à quelque 120 km au nord-ouest de Phoenix, a précisé à l'AFP un porte-parole, Steve Skurga, sans apporter d'autres détails. Le feu qui s'est déclaré vendredi couvre actuellement quelque 800 hectares, selon des responsables cités par la presse locale.

Selon le site de presse Arizona Republic, l'incendie se déplace rapidement et n'était toujours pas circonscrit dans la nuit de dimanche à lundi.

Un responsable de l'office des forêts de l'État a déclaré à la télévision CNN que les pompiers appartenaient à une équipe locale d'urgence qui creusait une ligne de pare-feu pour empêcher l'extension du sinistre.

"Dans des circonstances normales, lorsqu'on creuse une ligne de pare-feu, on s'assure qu'on a une bonne voie pour s'échapper et on prévoit une zone de sécurité", a déclaré Art Morrison.

"À l'évidence, leur zone de sécurité n'était pas assez grande et l'incendie les a rattrapés", a-t-il ajouté.

Les résidents de la zone, Yarnell Hill et la Peeples Valley, étaient en cours d'évacuation, ont indiqué des responsables sur leurs sites.

Une aide fédérale était attendue lundi. Quelque 250 habitations risquent d'être détruites, soit environ la moitié de la petite ville de Yarnell, selon les autorités.
 
Il s'agit du feu de forêt le plus meurtrier pour une équipe de pompier. Une page de Facebook a été créée en mémoire des victimes.


Dépeche

Lundi 1 Juillet 2013 - 11:36



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter