Au moins 67 morts dans la chute d'une plateforme de chantier en Chine



Au moins 67 morts dans la chute d'une plateforme de chantier en Chine
Au moins 67 personnes sont mortes ce jeudi lors de l'effondrement d'une plateforme de chantier dans une centrale au charbon du centre de la Chine, un pays où les graves accidents industriels sont fréquents. Le drame s'est produit vers 7h (heure locale) dans une tour de refroidissement en construction de la centrale électrique de Fengcheng, dans la province du Jiangxi, a indiqué l'agence étatique Chine nouvelle. La catastrophe a également fait deux blessés et un disparu, selon un média officiel local.

Des images diffusées par Chine nouvelle montraient des scènes de désolation, avec un amas de tiges métalliques désarticulées et des morceaux de béton éparpillés sur le sol d'une énorme structure ronde. Des dizaines de sauveteurs en treillis ou combinaison orange, assistés de pelleteuses, de grues et de chiens de recherche, tentaient de dégager les victimes, une photo montrant une victime emportée sur un brancard. Au total, 32 camions de pompiers, 212 militaires, neuf chiens spécialisés dans la recherche et deux drones ont été déployés sur le lieu de l'accident.
 
 
L'accident s'est déroulé durant un changement d'équipes. La plateforme où se trouvaient les ouvriers était située au sommet de la tour de refroidissement. Les victimes travaillaient sur le chantier d'agrandissement de la centrale, lequel avait été lancé en juillet 2015, selon un message du gouvernement local posté l'an passé sur son compte officiel de microblog. L'objectif était de construire deux générateurs supplémentaires de 1.000 MW chacun, devant être livrés fin 2017 et début 2018, pour un investissement total de 7,67 milliards de yuans (1,1 milliard d'euros).
Cet accident est le dernier en date d'une longue liste en Chine, les règles de sécurité y étant parfois ignorées afin de réduire les coûts. En août dernier notamment, une explosion dans une centrale à charbon de la province du Hubei (centre) avait fait 21 morts.

Le Figaro.fr

Jeudi 24 Novembre 2016 - 12:14



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter