Auditions de Farba Ngom et Cie : la LSDH arme le Procureur de Matam

Cheikh Diakhoumpa, le célèbre Procureur près du Tribunal régional de Matam décidé à aller jusqu’au bout de l’affaire des affrontements des responsables du parti présidentiel, l’Alliance Pour la République (APR) a du soutien. La Ligue Sénégalaise des Droits Humains (LSDH) qui salue son courage à travers le fait inédit au Sénégal qu’un Procureur assume ses responsabilités malgré la pression, dit attendre par la voix de son secrétaire exécutif, Alassane Seck, l’audition du député Farba Ngom.





La LSDH salue le courage du Procureur près du Tribunal régional de Matam car ce dernier, précise le secrétaire exécutif de l’organisation des droits de l’homme, « investi des pouvoirs de la République ose poser le problème malgré la pression. C’est une situation assez inédite au Sénégal puisque si les menaces à son encontre sont avérées, il faudra saluer sa détermination qui est en fait une preuve de courage, d’assumer  ses responsabilités ».


« Une première au Sénégal qu’il faudra encourager » d’autant plus, poursuit Alassane Seck, « pour le cas du procureur, c’est un cas assez particulier, c’est un juge du Parquet qui dépend de la hiérarchie, du ministère de la Justice. Il a prêté serment de servir la République». Ce qui est « différent du juge qui décide en dernière instance ». Mieux, exulte le droit de l’hommiste, « cette justice qu’on dit dépendante, montre des signes d’indépendance ».


A cet effet, « une fois qu’un Procureur de la République ose montrer son indépendance de convoquer des gens concernés dans une affaire, il faut l’encourager ». Toutefois, Alassane Seck dit attendre l’audition de Farba Ngom prévu ce jeudi pour « voir la suite des événements ». 


Mardi 11 Mars 2014 - 16:06



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter