Audits ARMP 2011 : Pourquoi le Monument de la Renaissance a échappé malgré une dénonciation ?



Audits ARMP 2011 : Pourquoi le Monument de la Renaissance a échappé malgré une dénonciation ?
Le Monument de la Renaissance n’a pas été audité malgré tout le tollé que son montage financier et la construction ont été effectués. Au sein de l’Agence de Régulation des Marchés Publics (ARMP), un débat assez agité s’est posé sur l’opportunité d’auditer le Monument de la Renaissance. Toutefois, selon le Directeur général de l’ARMP, Saer Niang, les discussions ont buté sur la nature du marché. «Le montage s’est fait selon le code des marchés publics, non ce n’est pas un marché public». Ce débat technique engagé à l’ARMP a donné libre cours à beaucoup de d’avis.
 
Le Dg de l’ARMP a estimé selon son avis personnel que «c’est une attribution de terre de l’Etat à un privé alors que l’attribution des terres est régie par le code foncier».
 
Et pourtant le Monument de la renaissance a fait l’objet de dénonciation à l’ARMP pour qu’il soit audité. «On a reçu une dénonciation pour un audit du monument de la renaissance», a révélé Saer Niang qui explique : «je l’ai stoppé parce que ce n’est pas un marché public. C’est une dation à paiement qui a été utilisée».
 
Le DG de l’ARMP de conclure : «le monument n’a pas été inclus dans les autorités contractantes à auditer. Ils n’ont pas utilisé les procédures de passation de marché. Nous ne l’avons pas enquêté, ni audité».


Jeudi 29 Août 2013 - 19:03



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter