Audits ARMP 2011 : quand Moustapha Diakhaté rue dans les brancards et indexe Moustapha Niasse ?

Les révélations du rapport de l’Agence de Régulation des Marchés Publics (ARMP) tombé avant-hier sur le cas précis de l’hémicycle qui refuse tout audit du fait du code des marchés qui l’absoudrait n’est pas du tout pour plaire au président de la majorité parlementaire, Moustapha Diakhaté qui rue dans les brancards. Ce, d’autant plus que selon lui, le président Sall s’est « engagé dans l’ère de la transparence et de la bonne gouvernance au Sénégal ».



Audits ARMP 2011 : quand Moustapha Diakhaté rue dans les brancards et indexe Moustapha Niasse ?
 Le tollé soulevé par les audits de l’ARMP concernant l’hémicycle va crescendo. Moustapha Diakhaté qui en parle ne manque pas dire d’indexer l’allié dans le cadre de la mouvance présidentielle Benno Bokk Yaakaar (BBY), Moustapha Niasse, leader de l’Alliance des Forces du Progrès (AFP).

« Je n’étais pas au courant que l’ARMP a écrit au président de l’Assemblée car la question n’a pas été abordée en réunion de commission » précise le responsable de l’Alliance pour la République (APR) qui assène.

« Sur les textes, je ne suis pas sûr qu’il y ait quelque part où on soustrait l’institution au code des marchés publics. Si tel était le cas, il est urgent d’y remédier car c’est nous qui votons toutes les lois sur la bonne gouvernance et la transparence. De ce point de vue, nous ne pouvons pas nous soustraire au code des marchés publics », argue le député qui souligne  « la deuxième raison qui doit pousser l’Assemblée à se soumettre au code des marchés publics est que le président Sall a engagé le Sénégal dans l’ère de la transparence et de la bonne gouvernance » sur les colonnes du journal « libération » où l’apériste qui charge l’ancien régime wadien qui « n’a pas voulu se soumettre aux audits » annonce « d’ici le mois de septembre, la tenue d’un séminaire pour revoir le règlement intérieur, administratif et financier afin de permettre à l’Assemblée nationale d’être une maison de verre » sous la « nouvelle législature du président Sall ». 


Samedi 31 Août 2013 - 12:45



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter