Audits et traques des biens mal acquis: La machine judiciaire s’emballe



Audits et traques des biens mal acquis: La machine judiciaire s’emballe

 
L’heure de vérité a-t-elle sonné dans le cadre de la traque des biens supposés mal acquis et de l’audit de la gestion de l’ancien régime ? Tout porte à le croire, depuis quelques temps, la machine judiciaire semble s’emballer. Pour preuve, un incessant ballet des personnalités de l’ancien régime est noté à la section recherche de la Gendarmerie et chez le procureur de la Cour de répression de l’enrichissement illicite. Ces mouvements ont augmenté d’intensité hier jeudi avec  l’audition de l’ex-directrice du Fonds de promotion économique (Fpe), Ndeye Khady Guèye. La fille de Lena Fall Diagne a été auditionnée dans le cadre de la traque des biens mal acquis. Une autre figure féminine du régime de Wade a également fait face aux enquêteurs. Il s’agit de Mme Aïda Diongue.  L’ancien maire des Hlm a déclaré après son audition avoir fêté son premier milliard en 1993. Comme pour dire aux enquêteurs que sa fortune a une origine licite. Réussira-t-elle à faire reculer la machine judiciaire ? Tout semble indiquer que les enquêteurs ont des « dossiers solides » contre les personnes mises en cause. Cela se lit à travers la récente déclaration du ministre de la Justice lors d’un forum organisé à Mbodiene, dans le département de Mbour par  les jeunes de l’Alliance pour la République (Apr). «  Nous avons une opposition milliardaire. C’est la première fois que nous avons au Sénégal une opposition plus riche que le pouvoir », a déclaré Mme Aminata Touré.
     La voie suivie par les enquêteurs semble être en conformité avec  les déclarations de la Garde des Sceaux. Les personnalités ciblées par les enquêteurs sont réputées balèzes sur le plan financier et politique.  Oumar Sarr, le coordonnateur du Parti démocratique sénégalais (Pds) sera devant les enquêteurs ce vendredi. Son frère de parti, Me Ousmane Ngom a également été auditionné.  Samuel Sarr, l’ancien financier de Wade est aussi inquiété par la Justice. Karim Wade est aussi annoncé à la Gendarmerie.  D’autres têtes libérales sont attendues… Le pouvoir semble atteindre un point de non-retour dans la traque des biens mal acquis. Macky Sall et son régime semblent comprendre le recouvrement de l’argent volé fera partie des sujets au menu du bilan de son régime. L’heure du bilan à mi-parcours semble sonner avec les prochaines élections locales prévues en 2014.   


Vendredi 1 Février 2013 - 12:21



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter