Augustin Tine : « Le Sénégal une plaque tournante de la drogue,... l'Etat va prendre des mesures »



Augustin Tine : « Le Sénégal une plaque tournante de la drogue,... l'Etat va prendre des mesures »
L'ampleur des dégâts causés par la drogue n'est plus à nier et l'heure est à l'action. Le ministre de forces armées, Augustin Tine, qui prenait part à la réunion d'échanges sur le trafic de drogue présidé par le premier ministre Aminata Touré. Augustin Tine est passé aux aveux en reconnaissant la situation du Sénégal qui est fortement gangréné par la drogue dure. « La drogue est devenue un cancer pour la société. Elle s'est installée dans notre sous-région. Et naturellement, le Sénégal est une plaque tournante de la drogue. Et naturellement, le Sénégal est une plaque tournante de la drogue.


Face à ce fléau qui gagne du terrain, le ministre annonce aussi des mesures. « Nous travaillerons à faire en sorte que cette drogue ne transite pas par notre pays. On va éradiquer ces zones où on cultive de la drogue », annonce le ministre. Par ailleurs, Augustin Tine tire un bilan satisfaisant de la lutte contre la drogue engagée par l'Etat du Sénégal. Alors qu'en 2013 le saisi était estimé à un millier de tonnes, rien que pour l'année 2014, en cinq mois, il y a un saisi de 4 tonnes.


Dans un récent rapport de l'office des Nations unies contre la drogue (ONUDC) le Sénégal est classé premier producteur de diverses drogues parmi les pays francophones d'Afrique de l'Ouest et le troisième pays d'Afrique derrière le Nigéria et le Ghana.


Jeudi 12 Juin 2014 - 13:39



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter