Aux Etats-Unis, la croissance s'affermit mais reste insuffisante

La croissance économique des Etats-Unis s'est affermie au troisième trimestre mais la Banque centrale américaine a indiqué, mardi 23 novembre 2010, que la reprise devrait rester trop faible pour espérer voir le chômage tomber à un niveau acceptable avant plusieurs années. Le département du Commerce a annoncé avoir relevé à 2,5% son estimation de la hausse du PIB par rapport au deuxième trimestre. Cette révision du chiffre publié fin octobre (2,0%) a été un peu plus forte que ne le pensaient les analystes.



Aux Etats-Unis, la croissance s'affermit mais reste insuffisante
La révision à la hausse de l’estimation de la croissance américaine au troisième trimestre a contribué à faire remonter le dollar au plus haut depuis deux mois face à l’euro, à 2,5% et non pas à 2% comme on l’avait initialement estimé. L’expansion aux Etats-Unis paraît assez solide pour écarter le scenario de rechute dans l’immédiat mais toutefois pas suffisante pour faire baisser le chômage.

La contagion de la crise irlandaise et le bombardement de la Corée du Sud par son voisin du nord ont par ailleurs, mardi, accentué le refuge des capitaux vers le dollar. La FED a pourtant révisé à la baisse ses prévisions de croissance.

La Banque centrale voit les Etats-Unis atteindre au moins 3% de croissance l’an prochain et non plus 3,5%. Le taux de chômage resterait donc proche de 9% en 2011.

La FED a en fait procédé à cette révision le 3 novembre dernier, lors de la réunion de son comité monétaire mais ce n’est que ce mardi que les délibérations de ce conclave ont été publiées.

Le relatif pessimisme de la FED explique la reprise de ces achats controversés d’obligations à long terme du Trésor sensée prolonger la baisse des taux d’intérêt aux Etats-Unis.

Rfi

Mercredi 24 Novembre 2010 - 08:50



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter