Avec «Hadar», le Maroc affiche sa volonté sécuritaire

Le Maroc a annoncé, samedi 25 octobre, la mise en œuvre progressive d'un nouveau dispositif de sécurité pour lutter contre les différentes menaces qui guettent le Royaume. Déjà opérationnelle à Casablanca, la mesure doit renforcer la protection des citoyens et des visiteurs étrangers, en particulier dans les aéroports.



Un soldat des forces armées royales marocaines à l'entraînement. Source Wikipedia
Un soldat des forces armées royales marocaines à l'entraînement. Source Wikipedia

Ce nouveau dispositif, baptisé « Hadar » (« vigilance » en arabe), vient surtout renforcer la sécurité des aéroports. Rabat ne précise pas qu’elles sont les menaces qui pèsent sur le Maroc, mais ce nouveau plan intervient dans la droite lignée des mesures antiterroristes adoptées ces derniers mois.

Le Royaume a relevé à plusieurs reprises son niveau d’alerte sécuritaire et craint notamment le retour au pays de jihadistes marocains. Les autorités estiment qu’ils sont actuellement 1 700 à combattre en Syrie et en Irak. Le Maroc se montre déterminé à lutter contre ces filières de recrutement et a récemment renforcé son arsenal juridique pour les candidats au jihad. Les annonces d’arrestations se sont aussi multipliées.

Mais ce nouveau plan est également destiné à rassurer à l’international et surtout en France, à l’approche des fêtes de fin d’année. Rabat a ouvertement critiqué la décision du Quai d’Orsay d’avoir placé le Maroc dans la liste des pays sous vigilance renforcée. La mesure a provoqué une baisse de 15 % des réservations touristiques, une décision qualifiée d’ « injuste » par le Maroc, qui exige réparation.


Rfi.fr

Lundi 27 Octobre 2014 - 09:49



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter