Avenir Senegaal bi nu bëgg : «la libération de Karim Wade est une rupture de l’égalité des citoyens devant la loi»

La libération prochaine de Karim Wade continue de susciter des réactions des acteurs politiques. Et, la dernière en date est celle du Secrétariat exécutif provisoire de la Plateforme politique AVENIR «Senegaal bi ñu bëgg», qui s’est prononcé sur la question à travers un communiqué et qui dénonce une rupture de l’égalité des citoyens devant la loi.



Avenir Senegaal bi nu bëgg : «la libération de Karim Wade est une rupture de l’égalité des citoyens devant la loi»
Sur la libération annoncée du fils de l’ancien chef d’Etat Me Abdoulaye Wade, Karim, les camarades de Me Mame Adama Gueye « dénonce un deux poids deux mesures, le Secrétariat exécutif provisoire (SEP) a vivement dénoncé les actes posés par le pouvoir et enrobés dans «un pseudo dialogue national en vue d’élargir des prisonniers reconnus coupables de détournement de deniers publics, pour des raisons bassement  politiciennes», alors que des milliers de nos compatriotes croupissent en prison pendant des années, sans jugement, pour des délits de moindre importance », souligne le communiqué.
 
Et, face à tous ces dérives la Plateforme regrette « cette rupture de l’égalité des citoyens devant la loi et dénonce la stratégie tendant à consolider au sein de la République le maintien d’un système basé sur «l’impunité», lequel offre un terreau fertile pour la propagation de la corruption et l’enracinement d’une mal gouvernance systémique », mentionne la note.

Ainsi, face aux dangers multiformes qui guettent la République et la Nation toute entière, et qui découlent des «pratiques politiques immorales» et «perverses» assumées par le parti au pouvoir et ses alliés, la Plateforme a réaffirmé son engagement ferme à tout mettre en œuvre pour mobiliser et organiser les forces politiques, sociales et citoyennes, afin de construire avec elles une alternative sérieuse et crédible au mode de gouvernance actuel qui a fini d’abimer les fondamentaux de la République.

Dans cet esprit, le Secrétariat exécutif provisoire (SEP) a décidé de poursuivre et d’accélérer l’ouverture en direction de toutes les formations politiques avec lesquelles la Plateforme partage les mêmes valeurs, visions et projets politiques.

Khadim FALL

Mardi 21 Juin 2016 - 15:50



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter