Avignon: Leonora Miano et «Red in Blue Trilogie: Tombeau»

Un texte qui interroge l’Afrique subsaharienne de notre temps. La Franco-Camerounaise Leonora Miano, Prix Femina en 2013, présente au Festival d’Avignon « Red in Blue Trilogie: Tombeau ». La lecture, interprétée par quatre comédiens, a eu lieu ce lundi 20 juillet dans le cadre du cycle « Ca va, ça va le Monde ! », organisé par RFI jusqu’au 21 juillet dans le jardin du gymnase du lycée Saint-Joseph.



La Franco-Camerounaise Leonora Miano présente au Festival d’Avignon « Red in Blue Trilogie : Tombeau » dans le cadre du cycle « Ca va, ça va le Monde », organisé par RFI.
La Franco-Camerounaise Leonora Miano présente au Festival d’Avignon « Red in Blue Trilogie : Tombeau » dans le cadre du cycle « Ca va, ça va le Monde », organisé par RFI.

Une femme revient avec son frère malade, sur la terre de leurs ancêtres afin qu’il meure et se fasse enterrer, mais sur cette terre d’un rouge ocre, il ne suffit pas de croire. Après Les aubes écarlates (2009) et La saison de l’ombre (2013), Léonora Miano poursuit, avec Red in blue trilogie (2015), son exploration de la mémoire atlantique des Subsahariens et des Afrodescendants. Révélation, Sacrifices et Tombeau, les mouvements de Red in blue trilogie, ces trois temps de la traversée sensible qu’entreprend l’auteur, forment une unité dont on entend ici la dernière station du parcours. Contemporain et particulièrement poétique, ce texte interroge l’Afrique subsaharienne de notre temps sur son rapport au souvenir du trafic humain transatlantique, et sur ses relations avec la descendance des déportés.

L’intérieur de la nuit, le premier roman publié de Léonora Miano, fête ses dix ans en cette année 2015 qui voit paraître Red in blue trilogie, texte théâtral et douzième ouvrage de l’auteur. Depuis ses débuts, Léonora Miano arpente les zones d’inconfort de l’expérience subsaharienne et afrodescendante. On lui doit l’entrée dans le texte littéraire de la population afropéenne de France ou des écrits mettant en valeur la vision subsaharienne du trafic humain transatlantique, ce grand impensé des Lettres subsahariennes. Léonora Miano a reçu le Prix Fémina en 2013 pour son roman La saison de l’ombre  (Grasset).

► Ça va, ça va, le Monde !, du 16 au 21 juillet, de 11h30 à 12h30, dans le jardin du gymnase du lycée Saint-Joseph à Avignon. Un cycle de lecture coordonné par Pascal Paradou, dirigé par Catherine Boskowitz, avec le soutien de la SACD. Entrée libre.

JEUDI 16 JUILLET 2015 :
JE, SOUSSIGNÉ CARDIAQUE, de Sony Labou Tansi  (Congo)
Metteure en scène : Catherine Boskowitz. Lu par Marcel Mankita, Eddie Chignara, Mireille Roussel, François Raffenaud, Gustave Akakpo, Bertrand Amiel (artiste bruiteur).

 

VENDREDI 17 JUILLET : 
CHEMIN DE FER, de Julien Mabiala Bissila  (Congo), Prix Théâtre RFI 2014
Metteure en scène : Catherine Boskowitz. Lu par Julien Mabiala Bissila. Musique : Gilles Campaux (batterie), Stéphane Bensimon (Violoncelle). Texte à paraitre chez Lansman/Tarmac/RFI.

SAMEDI 18 JUILLET : 
L’OISEAU PARKER DANS LA NUIT, de Yanick Lahens  (Haïti)
Metteure en scène : Catherine Boskowitz. Lu par Mireille Perrier.

DIMANCHE 19 JUILLET :
ESPERANZA (LAMPEDUSA), d’Aziz Chouaki (Algérie)
Metteure en scène : Catherine Boskowitz. Lu par Mouss Zouheiry, Hammou Graïa, Marcel Mankita, Raphaël Almosni, François Raffenaud, Bertrand Amiel (artiste bruiteur).

LUNDI 20 JUILLET :
RED IN BLUE TRILOGIE : TOMBEAU, de Leonora Miano (Cameroun-France)
Metteure en scène : Catherine Boskowitz. Lu par Atsama Lafosse, Marco Codjia, Mylène Wagram, Myriam Tadessé, Bertrand Amiel (artiste bruiteur).

MARDI 21 JUILLET :
PIÈCE DE PRINTEMPS. PAYS NATAL, de Pedro Kadivar (Iran)
Metteure en scène : Catherine Boskowitz. Lu par Samuel Achache, membre du collectif artistique de la comédie de Valence et Vladislav Galard, Léo-Antonin Lutinier et Thibault Perriard, les comédiens de Fugue – Création La Vie Brève, Production La Comédie de Valence – Centre dramatique national Drôme-Ardèche. Bertrand Amiel (artiste bruiteur).

► Tous ces textes lus et enregistrés au jardin du Gymnase du lycée Saint-Joseph seront publiés à partir du 26 juillet sur rfi.fr et diffusés sur les antennes de RFI, tous les dimanches, du 26 juillet au 30 août, à 12h10 (rediffusion à 22h10). Quand les feux d’Avignon s’éteindront, le festival continuera sur les ondes, pour faire vivre ces théâtres du monde !


Rfi.fr

Lundi 20 Juillet 2015 - 14:30



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter