Avis du Conseil constitutionnel : « Wattù Senegaal » parle de « dilatoire » et accuse



En saisissant le Conseil constitutionnel, « Macky SALL a trouvé un subterfuge pour donner l’impression qu’il est en train de faciliter l’obtention de la carte d’électeur en saisissant le conseil constitutionnel », tacle la Coalition Gagnante « Wattù Senegaal ».

Pour le Parti Démocratique Sénégalais (PDS) et ses alliés, « la saisine du Conseil et la décision prise constituent un dilatoire pour ne pas délivrer les cartes d’électeurs ». Pis, « Macky SALL et son gouvernement ont eu largement le temps de produire toutes les cartes et de multiplier les commissions de distribution pour que chaque électeur puisse entrer en possession de sa carte d’électeur », alertent-ils.
La Coalition Gagnante Wattu Senegaal qui dénonce « avec la plus grande fermeté la confusion découlant de l’avis du conseil constitutionnel autour des documents devant être produits par ceux qu’ils appellent les primo-inscrits », déplore que « le gouvernement, suivi par le conseil constitutionnel, n’ait donné aucune précision se contentant d’indiquer vaguement le ministère de l’intérieur comme autorité chargée de délivrer les « documents d’identification » ».

« Le gouvernement ne précise pas non plus, compte tenu de la centralisation des services à Dakar, l’autorité chargée de délivrer ces documents à l’intérieur et à l’extérieur du pays », fulminent Wade et ses ouailles.

« Malgré la confusion entretenue à dessein pour priver une partie importante de sénégalais de leur droit de vote, surtout la volonté d’empêcher les jeunes de voter en exprimant leur choix sans équivoque en faveur de l’opposition, les mesures préconisées par le conseil constitutionnel nous amènent à demander à tous les citoyens qui ont un des documents visés par l’avis du conseil (anciennes cartes d’identité, anciennes cartes d’électeur ou passeport) à se présenter à leurs centres de vote et de rechercher leurs bureaux avec l’assistance des militants et mandataires pour les guider », lancent-ils dans une note parvenue à PressAfrik.com.

Ladite coalition qui considère que « l’énergie dépensée pour délivrer de prétendus documents d’identification est largement suffisante pour délivrer les cartes d’électeurs à leurs ayants droit, exprime « sa totale désapprobation » en dénonçant « une mesure qui crée plus de problèmes qu’elle n’en résout ».

« Le Conseil constitutionnel qui autorise le gouvernement à violer la loi vient encore une fois de s’illustrer dans le mauvais sens en apportant la preuve de son inféodation à Macky SALL qui se comporte en dictateur qui a réussi à se soumettre un pan entier de la justice avec des juges aux ordres », regrette « Wattù Senegaal ». 


Vendredi 28 Juillet 2017 - 22:35



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter