Axe Dakar-Bamako : Mankeur Ndiaye nie toute tension



L'affaire Amadou Toumani Touré dit ATT, ancien président malien, s'est invitée à l'Assemblée nationale hier. Les députés qui examinaient cinq (5) projets de loi, la députée Soukhna Dieng Mbacké ne rate pas l'occasion dans sa prise de parole d'interpeller le ministre des Affaires étrangères sur la lancinante question de ces derniers jours : la présence d'ATT au Sénégal, ce qui ne serait pas pour plaire à Ibrahima Boubacar Keïta (IBK).

« Puisque le président ATT fait l'objet de poursuites au niveau de son pays, est-ce que nous n'allons pas avoir un deuxième Hisséne Habré au Sénégal ? », attaque l'épouse du général Kara.

Mankeur Ndiaye qui saisit tout aussi l'occasion, lance : « ATT ne fait pas l'objet d'aucune poursuite dans son pays. C'est avec l'accord des autorités maliennes de l'époque que le président ATT est venu dans notre pays ». L'avion de commandement envoyé par le président Sall pour le transporter avait reçu l'autorisation de survol et d'atterrissage du Mali, enchaîne le ministre qui assène que « c'est le protocole des Affaires étrangères du Mali qui nous a donné les moyens logistiques pour assurer le transports d'ATT... ».

Dié BA

Samedi 25 Janvier 2014 - 11:01



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter