BAISSE DES LOYERS: Les sous logeurs vont-ils appliquer la mesure ?



BAISSE DES LOYERS: Les sous logeurs vont-ils appliquer la mesure ?

Après avoir fait voter par l’Assemblée nationale une Loi portant baisse du prix des loyers, le président de la République Macky Sall a accéléré la cadence en promulguant le texte et le faisant publier dans le journal officiel. Du coup, la mesure sera effective à partir de ce mois de février. Les locataires vont devoir déduire le montant de la baisse sur le prix du loyer à payer aux  propriétaires qui seront obligés d’accepter ou de répondre à la justice. Mais le même procédé peut-il être utilisé contre les sous logeurs ? En tout cas, nombre de locataires sénégalais ont conclu des contrats de location majoritairement non écrits avec des personnes qui ont acquis des appartements. Cette pratique appelée « sous location » est monnaie courante à Dakar.

       Les sous logeurs véreux vont vouloir vivre sur le dos de leurs locataires en refusant d’appliquer la mesure. Des signes annonciateurs sont visibles dans certains quartiers de Dakar. « Mon sous logeur n’a rien dit pour le moment. Depuis que la mesure est effective, il n’a pas encore expliqué la démarche qu’il va adopter, mais je vais moi-même appliquer la mesure pour voir comment il va réagir », avertit une jeune fille locataire. « S’il refuse d’appliquer, je vais garder l’argent et je ne vais pas partir. Il ne pourra rien faire contre moi, parce que l’agence immobilière qui gère notre maison s’est engagée à appliquer la mesure », a ajouté la jeune fille qui habite à la Cité Soprim.

      Un homme d’âgé d’environ 45 ans  qui vit la même situation que la jeune fille tempère : «  je vais donner au sous logeur, les 30 000Fcfa que je payais avant pour voir sa réaction. Je suis persuadé qu’il ne va appliquer la mesure. Comme nous ne sommes liés par aucun contrat écrit, je n’ai aucune marge de manœuvre pour le pousser à appliquer la mesure ». 


 Les craintes d’un refus des sous logeurs d’appliquer la mesure animent nombre de locataires à Dakar.  Ne connaissant généralement pas les propriétaires des maisons ou les agences immobilières qui gèrent les maisons, ils vont devoir affronter les sous logeurs. Des bras-de-fer vont manifestement être enregistrés. Car tous les locataires souhaitent bénéficier de la mesure présidentielle qui va sans doute soulager les ménages.


Issa Ndiaye

Jeudi 30 Janvier 2014 - 15:26



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter