BBY : Après Idy et You, Hélène Tine sur le départ

Dans un îlot de frustrations, la députée Hélène Tine est sur le point d’officialiser son départ du groupe parlementaire Benno Bokk Yakaar (BBY).



BBY : Après Idy et You, Hélène Tine sur le départ
Les départs continuent dans la coalition au pouvoir. Hélène Tine ne se retrouve plus dans les orientations du groupe parlementaire BBY. Elle là fait savoir, ce samedi, lors du lancement du Mouvement de Soutien à Hélène Tine (MSET) dans la commune d’arrondissement de Thiès-Est. Elle justifie sa position par le manque de concertation, de communication et surtout de pratiques anti-démocratiques au sein du groupe.

« Il y’a des situations qui sont arrivées et qui font aujourd’hui, je suis entrain de questionner ma position dans ce groupe parlementaire. Il est arrivé ces derniers temps des pratiques que l’on croyait révolues comme l’exclusion de députés. Pendant 12 ans, nous nous sommes battus contre ses pratiques d’une autre époque. Si l’on revient pour faire la même chose, nous nous sommes dit qu’il est temps  d’engager une réflexion pour voir si nous allons poursuivre notre compagnonnage avec le groupe. Nous ne pouvons pas dire que nous claquons la porte sans mesurer les conséquences par rapport à nos amis », dit-elle.
 
A cet effet, Hélène Tine qui a déjà un pied dehors n’aura qu’à faire un pas pour franchir le Rubicon puisque se réclamant du groupe des non inscrits.  « Aujourd’hui, je me considère beaucoup plus comme députée non inscrite pour défendre les intérêts des populations que comme un partisan des préoccupations d’un clan… », s'insurge Héléne Tine qui déplore que "si l’on est arrivé à cette situation, c’est parce que l’éthique manque au Sénégal".

Le MSET a passé en revue les maux qui gangrènent Thiès comme l’insécurité, l’insalubrité, le manque d’eau, etc. pour lesquels, Hélène Tine, dans les colonnes du journal « L’Observateur », invite la municipalité d' Idrissa Seck à s’acquitter de ses missions pour soulager les Thièssois tout en interpellant le président Sall e prendre en compte la cité du rail dans l’Agence pour la Sécurité de Proximité.



Lundi 18 Novembre 2013 - 12:58



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter