BBY : Pour avoir lorgné le fauteuil de Moustapha Niasse, l’épée de l’APR au-dessus de la tête de Cheikh Diop Dionne

En déposant sa candidature pour le perchoir vendredi dernier lors du renouvellement du bureau de l’Assemblée nationale, Cheikh Diop Dionne s’est sérieusement attiré la foudre de l’Alliance Pour la République (APR). Après avoir encaissé les balles de Moustapha Cissé Lô qui réclame une « sanction sévère » à l’endroit du député de Gossas, c’est au directeur de Cabinet politique du président Sall de remuer le couteau dans la plaie. L’APR va statuer sur le cas du député Cheikh Diop Dionne qui s’est présenté contre Moustapha Niasse pour briguer la présidence de l’Assemblée nationale, a indiqué Mahmout Saleh, invité du « Grand jury » de la RFM hier dimanche.



BBY : Pour avoir lorgné le fauteuil de Moustapha Niasse, l’épée de l’APR au-dessus de la tête de Cheikh Diop Dionne
« (…) La démocratie, c’est d’abord le respect de la discipline de parti. Mon frère Cheikh Dionne que je connais particulièrement bien, pour l’avoir accompagné dans le département de Gossas et pour avoir été assez actif dans sa responsabilisation, a fauté(…) Un député est envoyé à l’Assemblée nationale par un parti, une coalition. Il est soumis à la discipline du parti. S’il estime que l’instruction, la directive ou la recommandation du parti par rapport au comportement de ses membres au sein de  l’hémicycle ne convient pas à sa conception des choses, il est parfaitement libre de l’exprimer. Et dans ce cas, il en tire toutes les conséquences. On ne peut pas être membre d’un parti et refuser de respecter sa discipline (…) Il est exclu qu’on valide certaines pratiques à l’intérieur de notre parti (…) Si on est en désaccord, on est libre de l’exprimer dans les organes du parti. Et si on l’exprime en dehors, on commet une faute (…) Je ne sais pas le sort qui sera réservé au camarade Cheikh Diop Dionne, mais le parti se fera l’obligation d’étudier ce cas, pour éviter une jurisprudence à l’avenir », a laissé entendre le responsable apériste.


Lundi 14 Octobre 2013 - 12:10



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter