BBY arme Macky Sall dans la poursuite de la traque des biens mal acquis



Les leaders de la  coalition Benno Bokk Yakar ont tenu une rencontre d’échanges avec les avocats de l’Etat ce matin dans un hôtel de la place.  Après un échange à huis clos avec les avocats, les leaders ont tenu une conférence de presse. Ainsi, selon Mamadou Ndoye et Cie, cette rencontre entre dans le cadre de leur lutte contre l’enrichissement illicite au Sénégal.  A cet effet, il est revenu largement sur le procès Karim Wade et sa condamnation.

 
« Karim a bien pris de l’argent les enquête l’ont confirmé à travers ses comptes, il n y a pas doute sur sa culpabilité. La justice n’a jamais parlé de 2000 milliards, ce c’est des  déclarations politique » a-t-il déclaré.  Selon lui, les avocats de Karim ont fait une campagne d’opinion pour « victimiser » Karim Wade et d’ajouter « les menaces, chantages, agressions verbales, sont la preuve que la défense était impuissant à soutenir le dossier ».
 

Mamadou Diop a soutenu par ailleurs que l’enseignement à tirer de cette affaire est que l’enjeu du procès est le développement africain, lutter contre les politiques qui pillent les ressources de la population en toute impunité. Les leaders de BBY s’érigent ainsi en défenseur des intérêts de la population en incitant le président de la République à continuer la traque des biens mal acquis mais aussi de l’élargir.
  
Ainsi dira Mamadou Ndoye: «La traque doit aller au-delà de l’affaire Karim Wade. Il faut changer la classe politique pour éviter l’enrichissement personnel, il s’agit d’une bataille contre la mal gouvernance. Et la justice a besoin que le peuple comprenne et se batte avec  elle  afin que l’argent qu’ils versent dans les caisses de l’Etat, ne soit pas détourné de leur objectifs ». Il a estimé par ailleurs que d’après la confirmation des avocats de l’Etat,  la « Crei est une institution opportun et adéquate elle est légale » tout en soutenant qu’il ne faut pas arrêté la traque mal acquis au procès de Karim mais l’élargir à tous ceux qui ont gérer des deniers publics, qu’ils justifient l’origine licite de leurs biens.

 
BBY compte ainsi  aller vers le peuple pour qu’il soutienne fermement la traque des biens mal acquis. «Les avocats de l’Etat doivent nous informer parce que nous soutenons la traque des biens mal acquis nous aurions dû les rencontrer même avant le procès, c’est important que la traque doive se poursuivre  qu’importe la personne accusée» a déclaré Mamadou Ndoye.
 


Mardi 31 Mars 2015 - 16:31



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter