BBY: la COJER Rufisque réclame l’exclusion de Me El Hadji Diouf



Dans le cadre de «son programme de rappel des troupes et de remobilisation des militants en vue des joutes électorales qui profilent à l’horizon», la Convergence des Jeunesses Républicaines du département (COJER) de Rufisque s’est réunie ce dimanche 25  Janvier 2016 dans la commune d’arrondissement de YENE.

La COJER a passé «au peigne fin l’actualité politique départementale et nationale et manifeste tout son désarroi suite aux agissements incompréhensibles de Me El Hadj DIOUF », lit-on dans le communiqué parvenu à Pressafrik.com.  «Le Secrétaire Général du PTP seul membre de son parti car étant le seul et unique homme politique qui se réclame de ce parti a fait une sortie incongrue dans la presse la semaine passée pour demander la grâce présidentielle pour Karim WADE et s’est permis le Jeudi 21 Janvier de se liguer avec les députés de l’opposition pour troubler la venue du Premier Ministre à l’Assemblée Nationale », égratignent les jeunes de l’Alliance Pour la République (APR).
 
«Pour le premier acte», le coordonnateur Balla Diop et Cie s’opposent «entièrement à toute grâce présidentielle ou vote de loi d’amnistie au profit de toute personne condamnée pour enrichissement illicite. Il est anormal que quelqu’un qui a été jugé coupable de s’être sucré sur le dos du contribuable à cout de milliards puisse facilement recouvrer la liberté après presque trois (3) ans de détention sur six (6). Bien au contraire, nous demandons à ce que l’enrichissement illicite soit désormais qualifié de crime économique passible des chambres criminelles et ne soit pas susceptible de grâce ou d’amnistie ».

«Cette infraction est un crime dans la mesure ou chaque jour au SENEGAL des femmes meurent en accouchant pour défaut de poste de santé ou centre de santé proche, alors que cet argent aurait pu servir à en construire pour les sauver. Ces milliards auraient pu également servir à construire des écoles et lycées, des pistes rurales, des forages, à l’addiction en eau et l’électrification du monde rural au lieu de finir sous l’escarcelle d’une personne ou une bande de personne », scande la COJER de Rufisque.
Indiquant que le procureur Alioune NDAO avait publié une liste de 25 dignitaires du défunt régime dans le cadre de cette traque des biens mal acquis, ils demandent «à ce que tous les dossiers soient vidés et que les coupables soient jugés conformément aux lois et règlements en la matière comme ce fut le cas pour Karim WADE et Tahibou NDIAYE».

«Me El Hadj DIOUF est très incohérent dans sa démarche. Il fut l’avocat de l’Etat sur cette affaire, il a crié sur tous les toits que Karim WADE était coupable et aujourd’hui il se permet de demander sa grâce. Nous osons affirmer que derrière cette sinuosité se cachent des calculs et un deal politiciens. Par conséquent il mérite d’être sanctionné politiquement d’autant plus qu’il peut rien apporter en terme d’électorat », marquent les apéristes qui sont d’avis que «pour le second acte posé, Me El Hadj DIOUF ne peut pas avoir un pied dans la majorité présidentielle et un autre pied dans l’opposition parlementaire ».
 
«En politique, il faut faire des choix clairs et les assumer. Me El Hadj DIOUF sur ce registre fuit lourdement ses responsabilités. Son attitude du Jeudi 21 passé consistant à arborer des brassards rouges et de perturber la venue du Premier Ministre à l’Hémicycle est indigne d’un membre de la mouvance présidentielle. C’est un politicien calculateur, il n’a pas de conviction et n’assume pas ses responsabilités. Il essaie de défendre l’indéfendable à l’Assemblée Nationale juste pour se faire voir et entendre. Le Président Macky SALL n’a pas besoin d’un allié qui est noir la nuit et blanc le jour comme Me El Hadj DIOUF d’autant qu’il peut rien lui apporte. C’est un tonneau vide qui fait du bruit pour rien. Fort de ces actes posés », la COJER de RUFISQUE réclame «purement et simplement (son) exclusion de la Coalition Benno Bokk Yaakaar (BBY) pour attitudes incohérentes et comportement fractionniste». 


Lundi 25 Janvier 2016 - 14:47




1.Posté par Félishiaya Fall le 26/01/2016 08:22
Bienfaits des massages : aspects psychologiques
En agissant sur le corps, le massage a des effets positifs sur l'esprit, l'attention et la prise de conscience des émotions. Il apporte au patient une énergie nouvelle en :
• Lui procurant un bien-être total.
• Le relaxant.
• Lui apportant détente et bonne humeur.
• L'aidant à lutter contre le stress, l'anxiété et l'état dépressif.
Les effets conjugués des différents types et techniques de massage offrent un résultat plus que satisfaisant. Cependant, il faut savoir choisir le type de massage en harmonie avec les besoins du corps.
JET SET MASSAGE, votre partenaire du bien-être
contact: 77 598 76 89 / 77 857 19 54

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter