BBY : le torchon brûle entre les jeunes de l’APR et du PS qui appellent le président Sall « à recadrer les enseignants apéristes indisciplinés et irresponsables »



BBY : le torchon brûle entre les jeunes de l’APR et du PS qui appellent le président Sall « à recadrer les enseignants apéristes indisciplinés et irresponsables »
C’est l’ambiance électrique de mise entre le Parti Socialiste (PS) et l’Alliance pour la République (APR) dans la mouvance présidentielle Benno Bokk Yaakaar (BBY). La dernière sortie du cadre des enseignants de l’APR sous la houlette de Youssou Touré qui réclame la tête de Serigne Mbaye Thiam du ministère de l’Education nationale en ce sens que « le système éducatif voulu par le président Macky Sall ne pourrait réussir tant que le département est sous sa tutelle » n’est pas du tout pour plaire aux cadres socialistes.

« Ceux-là qui parlent de démission, ce ne sont pas ceux-là qui ont participé au combat. Si c’était des jeunes comme Mame Mbaye Niang et Seydou Gueye qui parlaient ainsi, moi, il y aurait quelque chose à dire mais sur cette situation actuelle, il faut comprendre que nous depuis pas mal de temps, on assiste à ces réactions mais on a deux (2) contraintes. La première, c’est que le PS est dans l’attelage gouvernemental pour au moins participer à la construction de la nation, on voit aujourd’hui que l’APR a autour de lui en dehors de l’AFP, le PS comme grand parti. Tout ce qui reste que ce soit le PDS et Rewmi sont dans l’opposition contre l’APR. Si le PS rejoint ces deux-là dans l’opposition, je crois que Mcky Sall n’aura plus le temps de travailler pour le pays. L’autre élément, c’est l’élégance qu’il y a entre nos deux leaders Ousmane Tanor Dieng et Macky Sall. Donc, en tant que cadre, on respecte ces deux leaders mais pour ce cas précis, hier soir, j’ai eu à appeler personnellement Ameth Suzanne Camara après l’avoir vu à travers les images d’une télévision. Il m’a répondu, je me sens mal à l’aise. Nous sommes des alliés d’accord même si au sommet les leaders sont prêts à travailler ensemble, nous on est prêt à les accompagner mais si ça continue, nous même, on va demander aux responsables de sortir du gouvernement parce que ça ne peut pas continuer ainsi. Il faut l’élégance. Il faut que les gens le comprennent ainsi» tonne Mor Faye, membre du mouvement des cadres du PS qui donne le ton de la réplique.

Il est suivi de près par le forum des jeunes socialistes qui rend public un communiqué dans lequel, il invite le président Sall à « sauvegarder l’unité et la cohésion à BBY » en « prenant ses responsabilités en vue de recadrer ces apprentis sorciers dont la seule pratique consiste à faire du chantage politico-politicien». « Le PS n’acceptera plus jamais que ses dignes représentants dans le gouvernement soient toujours l’objet d’attaques, de diffamation et de complot de la part d’enseignants indisciplinés et irresponsables de l’APR », s’indignent Abdoulaye Diao et Cie freinés par le responsable apériste, Mame Mbaye Niang qui défend les « siens ».

« Les enseignants et les jeunes ne sont pas sortis sur des coups de têtes, ils ont fait des déclarations, ils ont tenus des propos en fonction des informations. Je pense qu’il faudrait être au-dessus des partis politiques et parler typiquement pour le Sénégal d’abord. Un ministère, c’est une institution républicaine qui engage la responsabilité de l’ensemble des sénégalais. Si maintenant, il y a des choses qui se font dans ces ministères-là, ce n’est pas aux jeunes de l’APR ou aux enseignants de les dénoncer. L’ensemble des sénégalais devrait jouir des privilèges et des possibilités servis dans les ministères qui doivent faire un service public. Si ils ont eu certaines informations pour dénoncer certaines choses, ce n’est pas parce qu’ils sont de l’APR, de la mouvance présidentielle mais c’est parce qu’ils sont dans les dispositions de défendre un bilan dont ils sont encore une fois dépositaires ».


Jeudi 31 Octobre 2013 - 12:28



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter