BIRMANIE : "Ce n'est pas parce qu'Aung San Suu Kyi est libérée que la démocratie est installée"



Le président birman est arrivé mercredi à Paris pour une visite de deux jours, après avoir annoncé la libération de prisonniers politiques en Birmanie d’ici fin 2013. Les ONG de défense des droits de l'Homme dénoncent une mesure de façade.

Source : http://www.france24.com/fr/20130717-birmanie-ce%20...

Charlotte OBERTI

Mercredi 17 Juillet 2013 - 19:26



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter