Baba Tandian : «Serigne Mboup a été mal informé»



Baba Tandian : «Serigne Mboup a été mal informé»
L’ancien président de la Fédération Sénégalaise de Basketball (FSB) et le président du Comité de Normalisation du Basketbamm (CNBS) viennent à peine de fumer le calumet de la paix. Ce qui n’empêche pas Baba Tandian connu pour son franc parlé de revenir sur la mésaventure des « Lions » du Sénégal qui ont été éliminés par le Mali sur la route de l’Afrobasket 2015. Réagissant auparavant sur sa réconciliation avec Serigne Mboup, l’ancien patron du basketball sénégalais précise qu’il est « sincère ».


A ce propos, il ne manque pas de saluer l’intervention de «beaucoup de personnes » notamment l’ancien Premier ministre sous Wade, Souleymane Ndéné Ndiaye, le conseiller du président Sall, Ndongo Ndiaye, tout comme Serigne Mboup de CCBM, Baïla Wane, entre autres qui selon les termes de Baba Tandian sont « intervenus au bon moment ». Dès lors, l’invité du 20 heures de la TFM pense qu’ «il ne faut qu’on revienne sur ce qui s’est passé ». D’autant plus que sert-il : «Ces mots  que (Serigne Mboup) est supposé avoir tenu, lui-même ne le croit pas ». Dans l’émission « face2face » sur la même chaîne, le président du CNBS l’accusait d’avoir perçu 25% de sponsoring de la FSB. Apportant la réplique dès le lendemain, Baba Tandian avait brandi une plainte.  
 
 
«Je ne me suis pas enrichi, j’ai plus donné au basket » qui est une passion » et dans ce cas, «je n’ai pas de limites », affirme l’ancien président de la FSB qui ne manque toutefois pas de préciser que « Serigne Mboup a été mal informé ». «On avait pris une cagnotte » poursuit ce dernier qui parle par ailleurs d’ «une caisse qui (leur) permettait de faire du social». Jugeant la gestion du CNBS, Baba Tandian est d’avis « qu’on ne peut pas dire qu’il est positif».  «Je ne veux pas retomber dans les travers…Ils sont dedans et veulent bien faire, le problème, c’est comment le faire », marque-t-il en indiquant que «le Basket va au-delà de (leurs) deux personnes ».


Et fort de ce fait, il n’entend pas «jeter des flèches ». Le crédo est de «rester dans la courtoisie pour le devenir du Basket ». Interrogé sur l’élimination des « Lions » par le Mali sur la route de l’Afrobasket 2015 (en Tunisie), il ne mâche pas ses mots. «L’élimination, ce n’est pas quelque chose qui est fait volontairement », campe-t-il en soulignant qu’ «il avait un DTN (Directeur National Technique) qui ne laissait pas passer beaucoup de détails » et qu’il «arrivait que ce DTN insiste auprès de lui pour dire « on aurait pu faire cela… ». Selon lui : «On n’aurait pas connu la mésaventure de Bamoko, s’il y avait ce genre de mécanisme… ».
 


Mercredi 1 Avril 2015 - 23:18



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter