Babacar Gaye-transhumance : «Il faut restreindre les libertés de ceux qui…».

Babacar Gaye, le porte-parole du Parti démocratique sénégalais (Pds) ne supporte pas la transhumance. C’est dans ce sens qu’il a proposé de limiter au maximum, les libertés des transhumants qui trahissent leur parti ou coalition de parti, pour le pouvoir.



Babacar Gaye-transhumance : «Il faut restreindre les libertés de ceux qui…».
S’il y a quelqu’un qui déteste la transhumance, c’est Babacar Gaye. Le porte-parole du Pds qui était l’invité d’Objection de la Sud fm, s’est longuement penché sur la question : «L’essentiel des cadres qui ont participé à la gestion du pouvoir avec Me Abdoulaye Wade sont partis. Cette question doit être réglée par l’éthique et par la morale. Il faut que, contrairement à ce que Macky Sall est en train de faire en encourageant la transhumance, essayer de restreindre les libertés de ceux qui, une fois élus par des partis ou des coalitions de partis politiques, choisissent le camp des vainqueurs simplement pour leurs intérêts et non pas pour ceux des Sénégalais», a-t-il déclaré.

Babacar Gaye, qui reconnait l’impact négative de la transhumance, affirme que si Macky Sall s’adonne à ce jeu, c’est pour plusieurs raisons : «Du point de vue psychologique, cela pose problème forcément, d’autant plus que si le pouvoir actuel continue d’harceler son opposition, principalement le Pds, c’est parce qu’il s’est dit que c’est un parti affaibli pour plusieurs raisons, son leader charismatique n’est plus aux affaires, même s’il continue à nous inspirer, à nous orienter, ce n’est pas encore l’acteur principal de ce jeu d’ombre. «Il y a aussi que d’autres grands responsables ont quitté, d’autres ont créé des partis politiques concurrents, la plupart de ceux qui sont encore là ont l’épée de Damoclès de la traque des biens mal acquis sur la tête, forcément ils déroulent comme si au Sénégal, on n’avait pas besoin d’opposition».

Ousmane Demba Kane

Dimanche 23 Août 2015 - 13:27



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter