Babacar Justin Ndiaye, politologue, «le renard Idrissa Seck s’est démarqué avec bruit et brio… »

Fin politicien, l’ancien premier ministre Idrissa Seck profite des errances du pouvoir et de l’absence de véritables opposants pour s’accaparer du statut de chef de l’opposition, livre le politologue Babacar Justin Ndiaye.



Babacar Justin Ndiaye, politologue, «le renard Idrissa Seck s’est démarqué avec bruit et brio… »

En effet, décryptant ses attaques qui fusionnent à l’encontre du président Macky Sall, certaines voix s’étaient levées pour dire que le leader de Rewmi et responsable à Benno Bokk Yaakaar (Bby) voulait s’accaparer du fauteuil vacant de chef de l’opposition.  Interpellé sur la question, le Politologue, Babacar Justin Ndiaye affirme que le renard a réussi son coup sur les colonnes de «L’Observateur».

«Idrissa Seck est un homme politique qui porte, en bandoulière, c’est-à-dire sans camouflage, son ambition pour la plus haute station du pays. D’où son regard constamment rivé sur la conjoncture et sa quête perpétuelle d’une faille pouvant lui servir de rampe de lancement vers les orbites les plus hautes» soutient le politologue.

Et, au moment où «la majorité a absorbé toute force significative, à l’exception du PDS, éprouvé par la traque qui ressemble à une chasse à courre. D’autant que la société civile censée servir de contrepoids s’est liquéfiée avec ses figures de proue», argumente le journaliste qui poursuit, «face au désert et face aux populations orphelines de défenseurs mais repues de frustrations et d’insatisfactions, le renard Idrissa Seck s’est démarqué avec bruit et brio pour capter les dividendes nés des interrogations et des doutes croissants».




Mardi 9 Avril 2013 - 12:51



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter