Badara Sarr note Cheikhou Kouyaté : «Il devrait gagner en clairvoyance»



Arrivé en Angleterre en 2014, Cheikhou Kouyaté n’a pas tardé à confirmer tout le bien que l’on pensait de lui. Parmi les meilleurs Africains, le défenseur ou milieu de terrain à West Ham United est dans l’équipe type 2015. Ce milieu box-to-box théorisé par les Britanniques, est un joueur dominant en Premier League. Le nouveau capitaine des « Lions » confirme aussi en équipe nationale A après ses deux (2) premiers buts (2015) en sélection.
 
Toutefois selon Badara Sarr, entraîneur-adjoint de l’équipe nationale des moins de 23 ans, il devrait « s’améliorer dans la passe ». « « Cheikhou s’est très vite adapté aux exigences du championnat anglais parce que c’est un championnat qui demande beaucoup d’efforts. Il est le prototype du joueur box-to-box, un joueur généreux dans l’effort, qui cherche toujours à aller de l’avant et c’est important dans le football moderne que les joueurs viennent derrière. Et pour réussir, il faut être apte, avoir des ressources énormes, sur le plan mental, physique et athlétique…C’est un grand gabarit qui harcèle, harangue ses coéquipiers et ça, c’est important… », indique ce dernier qui souligne dans «l’Observateur» que Cheikhou Kouyaté « a davantage progressé dans la construction du jeu offensif de son équipe et dans le réalisme… ».

Mais soutient Badara Sarr : «Cheikhou devrait progresser dans la vision du jeu » car « un milieu de terrain, c’est aussi quelqu’un qui doit délivrer des passes décisives. Il est bien dans les tâches défensives, il devrait gagner en clairvoyance pour pouvoir faire jouer son équipe. Mieux, gérer ses efforts et éviter de s’engager dans des courses inutiles… ». Pour sa part, Cheikhou Kouyaté s’est fixé comme objectifs de se qualifier à la prochaine Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2017 et la Coupe du monde (Russie) 2018. 


Mardi 5 Janvier 2016 - 10:15



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter