Baisse du prix de l’électricité: l’Adeetels ne veut pas d’un partage de «Bouki» - Au moins 15 %

Les usagers ont assez attendu, selon l’association de défense des usagers de l’eau, de l’électricité, des Télécommunications et des Services. L’Adeetels exige «la baisse du coût d’électricité d’au moins 15 %» et «un service de qualité».



Par la voix de son président, l’Adeetels qui rappelle au Chef de l’Etat son engagement de baisser le prix de l’électricité à partir de janvier 2017, va plus loin.

«Nous estimons qu’on devrait avoir 15 % de réduction qui maintenant en application par tranche, ne sera pas unique. Il est temps que SENELEC crée une tranche sociale, comme l’eau, il y a une tranche dite sociale, de lui donner suffisamment, ce qui fait qu’il y aura une différence de 25 % », explique Mamadou Saïdou Anne.
 
Pour ce dernier, avec la baisse du prix du baril, «la vérité des prix doit s’appliquer aussi bien à la hausse qu’à la baisse». De ce point de vue, l’Adeetels indique aux autorités qui «(leur) avaient demandé de permettre à la SENELEC de se refaire une santé parce que (la SENELEC) faisant face à d’énormes difficultés mais que dans deux (2) ans, on allait partager», que «le délai est écoulé».

«Maintenant, il est temps que le partage qu’on nous avait annoncé il y a deux (2) ans se fasse mais le partage-là ne soit pas le partage de «bouki» (inégal) », préviennent Mamadou Saïdou Anne et Cie.

A l'ouverture de la 5ème édition de l'université républicaine de la COJER (Convergence des Jeunesses Républicaines), (début décembre), le président Macky Sall avait annoncé une baisse prochaine du prix de l'électricité.  Le Chef de l’Etat avait pris à témoin le Directeur général de la SENELEC, Mouhamadou Mactar Cissé qui était à ses côtés. 


Mardi 27 Décembre 2016 - 13:17



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter