Baisse du prix des denrées alimentaires : Tanor Dieng met BBY devant ses responsabilités

La baisse des denrées de première nécessité était un « engagement non seulement de BBY, mais aussi des candidats pris séparément ». Piqûre de rappel du secrétaire général du Parti Socialiste (PS) pour mettre ses camarades de la Coalition de la mouvance présidentielle devant leurs responsabilités, après les aveux d’impuissance du président de l’Assemblée nationale, Moustapha Niasse et du premier ministre Abdoul Mbaye sur cette question classée première des priorités.



Baisse du prix des denrées alimentaires : Tanor Dieng met BBY devant ses responsabilités
« Ce dont il s’agit, c’est de mettre ça en œuvre et non pas de donner l’impression qu’on recule sur une question aussi importante », a fait savoir Ousmane Tanor Dieng ce samedi lors d’un meeting à Joal Fadjouth. Le patron socialiste qui ne veut pas entendre parler d’impossibilité de baisse indique que « c’est un engagement d’abord de chacun des coalitions, mais aussi de chacun d’entre nous, que nous allons travailler à la baisse des prix des denrées de première nécessité ».
 
Une baisse « possible », selon le socialiste qui propose « deux voies ». « La première voies c’est que l’Etat renonce à tout ou à une partie des taxes (…) Il y a d’autres pistes sur lesquelles on peut travailler. Si on a la volonté politique d’y travailler, on y arrivera parce qu’on y est déjà arrivé », laisse entendre M. Dieng qui précise néanmoins dans les colonnes de « Libération » que « les prix du sucre, du riz et de l’huile ont tout de même baissé, même si ce n’est pas au niveau voulu ou attendu par les populations ».


Lundi 6 Mai 2013 - 12:19



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter