Bakel : La commune Diawara étrenne un forage d’une valeur de 250 millions de Fcfa

C’est tout un ouvrage composé d’un forage équipé d’un système de potabilisation de l’eau qui a été réalisé par les ressortissants sénégalais de Diawara établis en France, avec l’appui technique et financier du Programme d’appui aux initiatives de solidarité pour le développement (PAISD). Aujourd’hui le forage alimente prés de (16 000) seize milles habitants notamment ceux de Diawara et de Yélingara, deux communes du département de Bakel. Avec un débit de 600 m3 par jour.



L’émigration peut se transformer en un véritable moteur de développement et l’exemple vient d’être donné par les ressortissants  de la commune de Diawara établis en France, une localité située dans le département de Bakel, région de Tambacounda. Sur place, c’est plusieurs réalisations d’infrastructures socioéducatives de bases dont un forage équipé d’un système d’unité de potabilisation d’eau. En effet, l’eau  est tirée du fleuve Sénégal qui traverse la localité de Diawara. La réalisation de ce projet qui a un fort impact social au niveau des populations de cette localité très enclavée de Bakel a été possible grâce à un accompagnement technique  et financier du programme d’appui aux initiatives de solidarité pour le développement (PAISD), piloté par Papa Birama Thiam, le coordonateur technique et financier.
 
Le Paisd, un dispositif d’appui technique et financier qui accompagne la diaspora sénégalaise établie en France dans la réalisation de projets à fort impact social dans leur localité d’origine. En effet  rien que dans la région de Tambacounda  c’est 48 infrastructures qui ont été réalisées depuis 2006, pour un montant global de 2,9 milliards de nos francs, faisant ainsi du PAISD, un  des principaux partenaires de développement de la région, avec la contribution des associations de ressortissants sénégalais établis en France qui ont mobilisé 36% des financements soit prés de 1048 millions de Fcfa.  
L’inauguration officielle de ce bijou qui allège les travaux surtout domestiques des femmes a  réuni autorités administratives de la région de Tambacounda parmi eux le gouverneur, le préfet et le sous-préfet, mais aussi des représentants des émigrés de Diawara établis en France et enfin des populations principales bénéficiaires de ce forage qui distribue de l’eau potable, grâce à un système de potabilisation.  D’une capacité de 600 mètres cube jour, le forage couvre les besoins de (16 000), seize milles habitants dont ceux de Diawara et de la commune de Yélingara. Très soulagé par ce système d’adduction d’eau potable les habitants ont montré toutes leurs satisfactions.
Pour Mariama Thiam une habitante  de Diawara, « avant la construction du forage nous contractions toutes sortes de maladies liées à la mauvaise qualité de l’eau que nous consommions, mais aujourd’hui nous sommes soulagées, nous les femmes de Diawara et de Yélingara, c’est pourquoi nous ne cesserons de remercier le Paisd et les fils de Diawara établis en France et qui ne ménagent aucun effort pour mettre les leurs restés au pays dans de meilleures conditions ». Prenant la parole à la suite des femmes, le  maire de la commune de Diawara Killé Sakho s’est félicité de l’apport des émigrés dans la réalisation de « cette infrastructure, qui est venue à son heure, surtout pour alléger la charge des femmes pour qui l’eau était devenue un véritable fardeau, mais aussi des hommes qui dépensaient beaucoup d’argent pour l’achat du liquide précieux », a-t-il-déclaré.
Venu prendre part à la cérémonie, son excellence l’ambassade de France Jean Félix Paganon, qui a fait le déplacement sur Bakel, a magnifié les efforts de contribution de développement de la diaspora sénégalaise établis en  France. Dans la foulée le représentant de la France a fait savoir que son pays continuera d’accompagner les populations avec le dispositif du PAISD. Evoquant les infrastructures réalisées avec l’appui technique et financier du Programme d’appui aux initiatives de solidarité pour le développement (PAISD) ? Jean Félix Paganon dira que son pays va appuyer les émigrés de Diawara pour l’érection d’un lycée moderne.
 A sa suite c’est le Secrétaire d’Etat chargé de l’hydraulique qui s’est réjouit de ces réalisations et à invité les populations à assurer une bonne gestion de l’ouvrage pour assurer sa pérennité, Diéne Faye n’a pas manqué de magnifié « l’apport de la diaspora sénégalaise établie en France mais aussi du soutient de la France partenaire privilégiée du Sénégal en matière de développement », a affirmé M. Faye.
En effet l'alimentation est assuré grâce à un branchement au niveau des foyers ou le m3 d'eau est cédé à 400f cfa. Un ouvrage qui allège le calvaire de la population dans la recherche de l'eau potable.         

Khadim FALL

Vendredi 13 Novembre 2015 - 06:58



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter