Bamba Fall : «Je ne suis pas suffisamment protégé par l’Etat»

Bamba Fall reproche à l’Etat de ne pas suffisamment le protéger. Il l’a fait à travers adresser au Commissaire de la Médina à travers une lettre dont le quotidien «l’As» détient copie.



Bamba Fall : «Je ne suis pas suffisamment protégé par l’Etat»
 «Je viens auprès de votre autorité me plaindre encore une fois de plus contre Monsieur Amadou Sow et sa bande pour des insultes sur internet et, depuis huit jours, sur les murs», a écrit Bamba Fall.  Selon le maire de la Médina, l’Etat ne le protège pas vis-à-vis de ses pourfendeurs. «De par la loi, si le maire élu est protégé, je le sens moins Monsieur le commissaire», a-t-il écrit. Et de poursuivre : «je me suis plaint verbalement auprès de votre autorité, mais le manque de réaction de votre part la prolifération de leurs attaques car une bonne partie de mon cabinet a été convoquée par vos services». Et le maire d’avertir le commissaire : «Je ne saurais retenir les populations qui comptent définitivement régler ces attaques».

Le dénommé Chimère qui faisait partie des personnes ciblées par la plainte du maire s’est désolidarisé de Amadou Sow, son désormais ex-compagnon qu’il accuse de l’avoir manipulé : «Nous ne sommes ni du Parti socialiste, ni de l’Apr, encore moins contre l’équipe municipale que dirige Bamba Fall Nous croyions au début mener un combat noble, parce qu’on nous a parlé de détournements, de pratiques pas du tout catholiques, alors qu’il n’en est rien  nous avons été abusés par M. Sow. Nous avons décidé de quitter le collectif et de le poursuivre en justice», déclare-t-il, en compagnie de Modou Mané Diagne, Bocar kébé. 

Ousmane Demba Kane

Vendredi 10 Avril 2015 - 13:27



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter