Bambey : les menaces voilées de Mary Teuw Niane à l’encontre des…

Les chantiers initiés pour mettre étudiants, et enseignants de l’Université Alioune Diop de Bambey sont sur la bonne voie. Même si certains d’entre eux ont du mal à démarrer ou à être finalisés. D’où les menaces voilées de Mary Teuw Niane à l’endroit de ces entrepreneurs. C’était ce dimanche, lors de l’étape de Bambey de la «Caravane de l’Enseignement Supérieur» initié par le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche.



Les lenteurs notées dans la réalisation des infrastructures ne sont pas du goût de Mary Teuw Niane. Le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche l’a fait savoir : «Nous avons des inquiétudes, à la fois pour la Cité des enseignants, nous sommes rassurés, monsieur le représentant de l’Agence des constructions bâtiments et édifices publics, par contre pour le Projet de de gouvernance et de financement de l’enseignement Supérieur (PGF Sup), je ne suis pas complètement rassuré. Vous m’avez dit que le contentieux entre des deux entreprises a été réglé. Nous allons prendre acte et voir l’évolution du chantier dans les semaines à venir», a-t-il averti.

Et le ministre de poursuivre : «Ce que nous disons et que tout le monde a dit ici, c’est que les chantiers sont prévus pour 18 mois, ils doivent être livrés à échéance. Le ministère gère plusieurs chantiers en même temps, nous avons les sentiers que gèrent, sous forme de la maîtrise d’œuvre délégué, l’Agence des constructions bâtiments et édifices publics qui travaille pour nous. Depuis un an maintenant, nous avons une Direction des constructions, mais elle a pris les nouveaux sentiers en main. Celle-là est directement sous l’autorité et la responsabilité du ministère de l’Enseignement Supérieur», a-t-il déclaré.

Et le Pr Niane de poursuivre sur sa lancée : «Donc nous suivons chacune des chantiers que gères ces directions et en ce qui concerne le chantier du PGF Sup, un architecte a été commis et il va nous faire un rapport  chaque mois ou chaque 15 jours pour que nous puissions attitrer l’attention qui s’impose. Il faut que les entreprises respectent les engagements techniques et, en même temps livrent les chantiers dans les délais. Donc le PGF Sup, nous le suivons, par contre nos inquiétudes pour la bibliothèque demeurent. Ce que nous avons vu ici ne nous rassurent pas, même si l’arrivée du ministre a fait amener des éléments de charpentes, je ne suis pas rassuré. J’ai vu quelques ouvriers dans le bâtiment, mais ça fais quatre à cinq fois que je viens à Bambey depuis que le président de la République m’a nommé à cette fonction, et chaque fois c’est exactement la même chose », a-t-il noté.
 

Ousmane Demba Kane

Lundi 12 Octobre 2015 - 02:45



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter