Banditisme policier à l’UCAD : Ordinateurs emportés, chambres saccagées et les étudiants tabassés


Le campus social de l’université Cheikh Anta Diop (UCAD) ainsi que les alentours de la cité estudiantine ont renoué hier, mercredi avec les scènes de violence entre étudiants et forces de l’ordre. Après plusieurs heures d’affrontement entre les deux parties, les forces de l’ordre ont profité des moments de répit pour investir le Pavillon A où elles ont défoncé les portes des chambres, saccagé le matériel trouvé sur place avant de violenter les occupants les occupants des lieux.



L'université Cheikh Anta Diop de Dakar est le théâtre d'expression des affrontements entre étudiants et forces de l'ordre. Les GMI, lors de leur assaut au Pavillon A, ont saccagé de nombreuses chambres.
 
Témoin du déchaînement de violence des forces de l'ordre, un étudiant en deuxième année à la faculté des lettres à peur de passer la nuit dans le campus. « Je me trouvais dans les toilettes lorsque les policiers sont venus défoncer la porte de notre chambre qu'ils ont mise sens dessus dessous. Ils ont saccagé les machines qui étaient sur place et emporté les ordinateurs de mes voisins et le mien. Dès que j'ai regagné la chambre ne doutant guère de leur présence, ils ont sauté sur moi pour me tabasser... », renseigne S. B.
 
Ils sont nombreux les étudiants qui logent au Pavillon A à avoir déserté leur chambres pour des raisons de sécurité. Dans le vaste champ de ruines qui s'étale à perte de vue avec des troncs d'arbres, des planches et autres pneus brulés qui jonchent du campus social, informe le journal « L'As ».


Jeudi 22 Mai 2014 - 10:27



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter