Bara Gaye tient un point de presse extraordinaire depuis Rebeuss

Le secrétaire général de l'Union des Jeunesses Travaillistes Libérales (UJTL), Bara Gaye ne compte pas croupir calmement à la prison de Rebeuss où il est incarcéré depuis début juin pour "Offense au chef de l'Etat. Après sa lettre ouverte au président Américain, Barack Obama lors de sa visite au Sénégal, le responsable des jeunes du PDS tient un point de presse extraordinaire à la maison d'arrêt et de correction de Rebeuss. Il s'est prononcé sur l'actualité brulante avec le même ton qu'on lui connait.



Bara Gaye tient un point de presse extraordinaire depuis Rebeuss
 
Propos Liminaire
 
I°/ Situation politique nationale
 
  1. Remercier de prime abord les sénégalais pour leur soutien à ma modeste personne. De la jeunesse sénégalaise et africaine d’une manière générale à l’UJTL en particulier, passant par les organismes de défense des droits de l’homme, certains leaders politiques, les intervenants aux ‘’Wax sa Xalat’’, les élèves et étudiants, les populations de la banlieue et surtout de Yeumbeul sud. En prison, rien ne m’échappe.
 
  1. Me réjouir de la visite du Président OBAMA dans le pays de la Téranga qui est une victoire de la démocratie sénégalaise qui ne date point du 25 mars 2012.
 
  1. Me féliciter de la nouvelle position de Macky Sall sur la question de l’homosexualité qui a finalement épousé la position du peuple souverain par ailleurs contraire à celle de la 1ère puissance mondiale. TOUT LE SENS DE MON COMBAT.
 
  1. Féliciter le peuple sénégalais d’avoir montré à son Président la voie à suivre même en face du Président le plus puissant du monde. Je suis fier d’appartenir à ce peuple au passé et au futur sans doute glorieux.
 
  1. Me réjouir du fait que l’Etat du Sénégal ait enfin reconnu au Président Wade son statut d’ancien Président du Sénégal même s’il est regrettable d’avoir vécu ce bruit qui n’en valait pas un mais important car donnant une idée sur le comportement antirépublicain des tenants du pouvoir.
 
  1. Saluer le vote de la loi sur le code de la nationalité et rappelle aux femmes de l’APR que c’est l’aboutissement d’un long processus allant de l’émancipation à la parité, en passant par la politique sur le Genre.
 
  1. Déplorer les conditions d’enlèvement du Président Habré dans un Etat de droit comme le Sénégal, me désolidariser totalement du réquisitoire du Procureur Mbacké Fall allant jusqu’à dire que Mr Habré détenait chez lui des armes de guerre.  Qu’attend alors l’Etat pour le désarmer si tant est que seul l’Etat détient le monopole de la violence. Enfin, compatir à la douleur de la famille Habré et prier pour elle.

Bara Gaye tient un point de presse extraordinaire depuis Rebeuss

Bara Gaye tient un point de presse extraordinaire depuis Rebeuss

Bara Gaye tient un point de presse extraordinaire depuis Rebeuss

Bara Gaye tient un point de presse extraordinaire depuis Rebeuss


Jean Louis DJIBA

Vendredi 5 Juillet 2013 - 09:21



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter