Bara Tall/ Etat du Sénégal: la société civile se mobilise pour le procès



Bara Tall/ Etat du Sénégal:  la société civile se mobilise pour le procès
Le président de la rencontre africaine des droits de l’homme (RADDHO), Alioune Tine a fustigé ce matin les agissements de l’Etat face à la société Jean Lefebvre Sénégal. Selon Alioune Tine, c’est un coup de canif qui est porté à la liberté d’entreprendre, au libéralisme. En effet, pour le patron de la RADDHO, l’Etat doit rendre justice et cesser son acharnement contre Bara Tall. C’est une situation qui compromet le développement économique et la création de richesses. A travers Bara Tall, soutient Alioune Tine c’est notre développement social et économique qui est mis en jeu.

Dans leur plan d’action, le cadre de concertation et d’action (CASC) de la société civile qui a organisé la conférence de presse préconise une rencontre entre l’Etat, le ministère des finances et Bara Tall pour permettre à l’entreprise de recouvrer ses droits. Le CASC appelle aussi à une mobilisation le 11 janvier, jour du procès de Bara Tall. La tenue d’un jury populaire n’est pas non plus exclue.

Mais de l’avis de l’ex directeur général de la Lonase, Abdoul Aziz Tall, l’Etat s’acharne à briser les ailes de l’Entreprise car le patron de Jean Lefebvre a été rebelle devant des pratiques peu orthodoxes et n’a pas voulu rentrer dans des combinaisons politiques. Abdoul Aziz Tall demande ainsi à ce que la rencontre préconisée par le CASC ne soit pas un coup de théâtre pour le délester du soutien du peuple.

Mariéme Faye

Vendredi 7 Janvier 2011 - 13:41




1.Posté par L'intelligent le 07/01/2011 18:59
Faut espérer qu'il saura produire, devant le tribunal, les preuves irréfutables "des pratiques peu orthodoxes" et "des combinaisons politiques" auxquelles il "a été rebelle" contre l'Etat. Sinon sa ligne de défense,- le bras-de-fer contre l'Etat-, n'aura pas été efficace.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter