Barça-Bayern (0-3) : Lionel Messi toujours blessé, le Barça trop diminué

Encore touché à la cuisse, Lionel Messi est resté sur le banc toute la rencontre lors de la défaite du Barça face au Bayern (0-3), en demi-finale retour de la Ligue des champions. Une énorme surprise pour tout le monde. Un handicap pour le Barça. Même si sa présence n'aurait pas beaucoup modifié le scénario de la rencontre pour l'ensemble des acteurs.



Barça-Bayern (0-3) : Lionel Messi toujours blessé, le Barça trop diminué

Les questions s’accumulent. Aurait-il vraiment pu changer quelque chose ? Pourquoi a-t-il joué contre Bilbao ?, se demande As, qui ne comprend pas comment il a pu jouer à Munich et pas au Camp Nou mercredi soir. Après l'humiliation subie par Barcelone face au Bayern (0-3 ), l'absence de Lionel Messi a été largement commentée dans les travées du Camp Nou et par la presse espagnole jeudi matin. "Sans Dieu, il n’y a pas eu de miracle", résume sur sa Une Sport, le quotidien catalan.

A la surprise générale, le quadruple Ballon d'or en titre, annoncé titulaire dans la presse, a débuté la rencontre sur le banc des remplaçants. Il n'en est jamais sorti. Encore touché à la cuisse révèle As - une blessure qui l’avait contraint de quitter la pelouse du Parc des Princes lors du quart de finale aller de la C1 avant la fin du match -, il n’a pas pu aider ses partenaires. Le staff du Barça, qui l’a pourtant fait jouer ces dernières semaines et se retrouve dans le viseur de la presse madrilène, a décidé de se passer de sa star pour une échéance capitale, malgré le retard conséquent pris à l'aller en Bavière (4-0). Or sans son génie argentin, Barcelone n'est plus vraiment la même équipe.
 

Tito Vilanova a expliqué que Messi n'était pas à 100%, malgré une entrée tonitruante le week-end dernier à Bilbao, avec un but et une passe décisive à la clé. "Il a joué samedi à Bilbao, il se sentait mieux, il n'avait pas de mauvaises sensations", a déclaré Vilanova. "Mardi, il s'est entraîné et il ne se sentait pas bien. Il a pensé qu'il ne pourrait pas aider l'équipe. Il ne pouvait pas être explosif. On a décidé qu'on verrait aujourd'hui. On a parlé, avec le médecin aussi. Et on a décidé ensemble. Il ne se sentait pas bien", a répété le technicien catalan. A 0-0 à la pause, on pouvait éventuellement s'attendre à voir l'Argentin entrer en jeu. Il n'en a rien été. Et le but d'Arjen Robben  concédé peu après la reprise (48e) a définitivement convaincu Vilanova de le laisser sur le banc toute la rencontre. "Il était sur le banc au cas où il aurait pu aider l'équipe mais ça n'a pas été le cas", a-t-il conclu.

Xavi : "Ce n'est pas une excuse, mais ça nuit à l'équipe"


 

Compte tenu de la supériorité du Bayern, matérialisée par un écart de sept buts sur l'ensemble de deux confrontations, personne ne s'est risqué à dire que la présence de Messi aurait tout changé. Mais son absence n'en a pas moins été préjudiciable pour le club catalan. "Barcelone sans Messi, ça fait une sacrée différence, il faut aussi tenir compte de cela", a notamment souligné Jupp Heynckes, l'entraîneur du Bayern. Xavi estime lui aussi qu'elle a changé la donne, surtout en tenant compte que ce n'était pas le seul forfait déploré par Barcelone. "Les absences de Puyol, Mascherano, Abidal, Busquets, Messi... ce n'est pas une excuse, mais c'est vrai que ça nuit à l'équipe", a lâché le métronome de l'équipe catalane.

Les Barcelonais estiment cependant qu'ils ont su répondre présent sans leur star, du moins en première période. Ils affirment ainsi que le forfait de Messi n'a pas eu d'impact sur le mental des troupes. "Bien sûr, l'absence de Messi s'est sentie mais le reste de l'équipe a relevé le défi", avançait ainsi Sandro Rosell, le président du FC BarceloneGerard Pique, lui, est à peu près convaincu que, même avec son Argentin, le cours de la rencontre n'aurait pas forcément été différent. "C'est sûr que sans le meilleur joueur du monde, ce n'est pas pareil, mais je ne crois pas que cela aurait changé la donne, je pense que le résultat aurait été plus ou moins le même", a dit le défenseur catalan, alors que Javi Martinez, le milieu défensif du Bayern, a rappelé à juste titre que "le Barça sait aussi bien jouer sans Messi." Car la déroute du club catalan, même privé de sa meilleure individualité, reste avant tout collective.
Eurosport.fr

 

 
 
 



Jeudi 2 Mai 2013 - 15:59



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter