Barça : Vilanova, le chaînon manquant

Eliminé de la Coupe du Roi par le Real Madrid et en danger en Ligue des Champions, le FC Barcelone traverse une zone de turbulences. L'absence de Tito Vilanova n'est sans doute pas étrangère à la méforme des Blaugrana.



Barça : Vilanova, le chaînon manquant
Propulsé sur le banc du FC Barcelone pour palier l'absence d'un Tito Vilanova actuellement à New York pour soigner son cancer, Jordi Roura se retrouve sous le feu des critiques. Depuis le départ du coach du Barça le 21 janvier dernier, l'entraîneur adjoint s'est retrouvé placé en première ligne alors que les résultats ne sont pas très flatteurs.

Un Barça moins brillant

Tout avait pourtant bien débuté avec des victoires contre Malaga (2-4) et Osasuna (5-1), mais la machine s'est ensuite grippée. Hormis le carton contre Getafe (6-1), le Barça s'est difficilement imposé contre Grenade (1-2) et le FC Séville (2-1), concédant plus tôt un nul face au FC Valence (1-1). Ces prestations moyennes ont tout de même permis aux Blaugrana de continuer leur course seul en tête en championnat avec 12 points d'avance sur l'Atletico Madrid.

La donne a en revanche été différente face à des adversaires d'un autre calibre. Incapables de gagner contre le Real, les Barcelonais ont été éliminés de la Coupe du Roi (1-1, 1-3) en concédant un sérieux revers à domicile face au grand rival. En Ligue des Champions, la situation est également compliquée avec une défaite face au Milan AC (2-0) en 8es de finale aller. Alors bien sûr, tout n'est pas à jeter et le Barça reste une redoutable équipe, mais les capacités de Roura à faire tourner cette machine à gagner font débat en Espagne.

S. Rosell - «Vilanova nous manque»

D'ailleurs, au sein du club, on ne cache pas que l'absence de Vilanova commence à peser. «L'absence de Tito ? Que l'entraîneur ne soit pas là nous affecte. Dire le contraire serait mentir. L'entraîneur est la pierre angulaire d'une équipe. Mais ce n'est pas parce que nous avons perdu deux matchs, que Tito doit revenir. Il doit revenir quand il se sentira prêt. La santé passe en premier» , a lâché le milieu de terrain Andrés Iniesta.

Même son de cloche du côté de son président Sandro Rosell. «Sans enlever le mérite du reste du staff technique, Tito Vilanova est notre leader et il est certain qu'il nous manque» , a déclaré le patron barcelonais. Le quotidien catalan Sport assure de son côté que Vilanova culpabiliserait d'avoir laissé son staff seul pour affronter ces moments difficiles. Roura et ses joueurs tenteront de lui redonner le sourire samedi avec un nouveau Clasico sur la pelouse du Real...
Source: Maxifoot.fr
b[


Vendredi 1 Mars 2013 - 06:30



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter